Insolite à Remich

17 octobre 2019 08:00; Act: 18.10.2019 10:57 Print

Banquiers, traders et patrons sur le ring

REMICH - En quelques mois, des boxeurs très amateurs se sont préparés à monter sur le ring pour la première fois. Ce sera vendredi, à Remich, sur une péniche.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un cadre inédit pour un gala d'anthologie au profit du Télévie. Entre Fight club et la boxe des cols blancs qui fait fureur aux États-Unis ou à la City à Londres. Ils sont banquiers, patrons ou salariés au Luxembourg et dans ses environs et n'avaient encore jamais enfilé les gants, il y a quelques mois.

Pourtant, vendredi, ce seront eux les stars du ring sur la péniche River Diva, à Remich. Sous l'œil d'un arbitre international. Embarquement, à partir de 18h, pour une dizaine de combats (un féminin) de 3x2 minutes, puis un combat pro.

«L'idée est de permettre de boxer à des passionnés qui n'en ont jamais eu l'occasion», explique l'organisateur, Kader Benzinia, qui avait déjà mis sur pied deux précédentes éditions dans la capitale. Depuis quatre mois, l'ex-boxeur pro devenu coach, désireux de contribuer à renouveler la boxe, a préparé la vingtaine de boxeurs très amateurs.

«On est là pour taper»

Règles, technique, coordination, physique et souvent régime: il a fallu partir de loin. «Certains mangent souvent au resto», sourit Kader Benzinia.

Maxime Collard, Bruxellois de 35 ans installé au Grand-Duché depuis douze ans, a relevé le défi. «Je me suis entraîné environ six heures par semaine entre boxe et course à pied. Ça détend, on se dépense beaucoup et on apprend sur soi et sur les autres. La boxe véhicule de très bonnes valeurs», insiste ce responsable chez Visible.digital, dans la traçabilité alimentaire.

Il faisait 87 kg et en a perdu huit en deux mois! «Je n'ai pas peur de prendre des coups. On est là pour taper, pas pour faire mal. Et je me blesse moins à la boxe qu'au foot», assure-t-il. «Certains ont voulu rattraper leur retard et se sont blessés. On ne le rattrape jamais et ce n'est pas le but», rappelle le coach.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ducon le 17.10.2019 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas avoir fait de pubs, comment être informé de cet évènement sportif, si rien n'est communiqué

  • Mike Tyson le 17.10.2019 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'occasion de se défouler un peu sur son chef de service...

  • Trader le 17.10.2019 14:50 Report dénoncer ce commentaire

    Un bonne droite sur le boss...ça ne peu que faire du bien !!!

Les derniers commentaires

  • Trader le 17.10.2019 14:50 Report dénoncer ce commentaire

    Un bonne droite sur le boss...ça ne peu que faire du bien !!!

    • Nadia le 18.10.2019 10:30 Report dénoncer ce commentaire

      Lors d'un évènement pareil le chef s'est défoulé sur les employés et a gagné le tournoi

  • Mike Tyson le 17.10.2019 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    L'occasion de se défouler un peu sur son chef de service...

    • Nadia le 18.10.2019 10:31 Report dénoncer ce commentaire

      Lors d'un évènement pareil le chef s'est défoulé sur les employés et a gagné le tournoi

  • Ducon le 17.10.2019 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas avoir fait de pubs, comment être informé de cet évènement sportif, si rien n'est communiqué

    • Réfléchis le 17.10.2019 15:08 Report dénoncer ce commentaire

      surement parce que l'event est prévu sur une péniche que du coup les places sont limités, 10 combats 2-3 accompagnateurs par combattant nous sommes déjà à 40 personnes... après oui pourquoi une péniche plutôt qu'un Gym, beaucoup de questions que l'on peut se poser. Sans être méchant, j'adore la boxe et aurai aimé participer également. Petite pensé aux proche du lutteur.

  • Le Russe le 17.10.2019 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Le boxeur Patrick Day est mort de ses blessures selon un autre article de l'Essentiel. Alors est-ce une bonne idée? Personnellement, je me demande.

  • Ben-J le 17.10.2019 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En voilà une bonne initiative, attention tout de même au respect des règles

    • Ouais le 18.10.2019 10:33 Report dénoncer ce commentaire

      De tels évènements sont organisés parfois justement pour que deux personnes en dispute se défoulent selon les règles. Autrement ça deviendrait une bagarre!