Cyclisme / Luxembourg

16 juin 2020 16:06; Act: 17.06.2020 13:39 Print

Christine Majerus prolonge pour deux ans

LUXEMBOURG - Malgré la trêve actuelle dans le monde du cyclisme, liée à l'épidémie de Covid-19, Christine Majerus a trouvé l'opportunité d'être pro jusqu'à l'âge de 35 ans.

storybild

L'aventure continue pour Christine Majerus avec sa structure actuelle.

Sur ce sujet
Une faute?

Si son équipe Boels-Dolmans deviendra SD Worx Cycling la saison prochaine, la décuple championne du Luxembourg sur route, Christine Majerus, 33 ans, va prolonger l'aventure avec la formation néerlandaise.

Elle a signé un nouveau contrat de deux ans, tandis que sa coéquipière Jolien D'hoore a prolongé pour une saison. «Christine est un atout inestimable pour l’équipe depuis 2014. Elle est une excellente équipière (...) et quand elle a une chance de gagner elle sait aussi la saisir», a insisté le directeur sportif Danny Stam.

Voir cette publication sur Instagram

Trying to get creative to give our sponsors the visibilty they deserve on and off the bike! While everything might go wrong our sponsors have been awesome to keep supporting us riders but also others! Did you know @santini_cycling switched from producting cycling kits to producting protection masks or that @iamspecialized helps providing bikes to essential workers so that they can commute safely to their work? Every company is stepping up their game to help out! I am super proud to ride and hopefully soon again race in their name and colors! . . #staysafe #stayhome #socialdistancing @boelsdolmansct @sramroad @zippspeed @timecycling @boelsrental @dolmans_landscaping_group @sockeloen.nl @loperscompanymaastricht @rokacycling @axa_luxembourg @letzebuerger.armei @luxembourg_lets_make_it_happen @tageblatt.lu @trisport.junglinster @cgoptique @losch_luxembourg @challengetires @matheymazout

Une publication partagée par Christine Majerus (@c_majerus) le

(Nicolas Martin / L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.