Tennis à Luxembourg

17 octobre 2019 12:34; Act: 17.10.2019 13:48 Print

«Comme jouer Karlovic avec des gros seins»

LUXEMBOURG - L'entraîneur de la Japonaise Misaki Doi, s'est emporté, mercredi, lors du Luxembourg Open, en qualifiant Julia Görges de «Karlovic avec des gros seins».

storybild

L'entraîneur de la Japonaise Misaki Doi a tenté le tout pour le tout pour qualifier le jeu de Julia Görges. Avec maladresse devant les caméras.

Sur ce sujet
Une faute?

C'est une petite phrase qui fait l'effet d'une bombe sur les réseaux sociaux. «It's like playing Karlovic with big boobs». «C'est comme jouer Karlovic avec des gros seins». C'est en ces termes assez crus et en anglais que Christian Zahalka s'est exprimé, mercredi soir, en 16e de finale du Luxembourg Open, lorsqu'il a tenté de booster la Japonaise Misaki Doi qui menait, à ce moment-là, avant de prendre l'eau face à l'Allemande Julia Görges (7-5, 1-6, 3-6).

Sortie de son contexte et filmée par les caméras, cette petite phrase a forcément pris une autre dimension... alors que les mots employés par un coach, dans le feu de l'action, quelle que soit la discipline, ne sont pas toujours des plus fins. Tout sportif qui s'est, un jour, retrouvé dans un vestiaire, ne nous contredira pas...

«Ce n'est pas très élégant»

Comme le précise le site Express.co.uk, le Croate Ivo Karlovic et l'Allemande Julia Görges possèdent tous les deux un très solide service. C'est donc sur ce point fort du jeu de l'Allemande que voulait certainement insister Christian Zahalka. Comparaison n'est cependant pas raison...

Directrice du tournoi, Danielle Maas a précisé qu'il n'est pas du ressort de l'organisation de prendre position ou de sanctionner ce type de propos. «Il est certain que ce n'est pas très élégant. Mais c'est à la WTA de se prononcer. Elle devrait le faire dans les prochaines heures». L'entraîneur de la Japonaise pourrait être sanctionné d'une amende.

(fl/nm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierrette le 17.10.2019 14:11 Report dénoncer ce commentaire

    La conversation entre un ou une athlète et son coach doit rester privée, à lui d'attaquer l'organisation du tournoi si cette affaire lui porte préjudice.

  • Navratilova le 17.10.2019 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi filmer et enregistrer un coach qui motive son équipe dans un vestiaire, tant qu'on y est ?

  • Axel le 17.10.2019 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne dit que la vérité, sans irrespect. De toute façon, c'est une discussion privée qu'on ne devra pas filmer. Incroyable donc qu'on ose s'indigner de son contenu.

Les derniers commentaires

  • luxo le 17.10.2019 21:30 Report dénoncer ce commentaire

    la réalité est que de nombreuses joueuses de tennis ont une morphologie de bûcheron. Et c'est plutôt la question du dopage qu'il faut évoquer

  • Axel le 17.10.2019 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne dit que la vérité, sans irrespect. De toute façon, c'est une discussion privée qu'on ne devra pas filmer. Incroyable donc qu'on ose s'indigner de son contenu.

  • Rossignol le 17.10.2019 18:07 Report dénoncer ce commentaire

    c'est marrant, dit à chaud....après faut arrêter de juger à tout va. Que les moralisateurs à deux balles passent leur chemin

  • Jean Valjean le 17.10.2019 17:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Apres c est pas faux Elle a deux beaux arguments de jeu

  • arnaud le 17.10.2019 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh c’ est bon les polémiques à 2 francs 6 sous. Bientôt tu pourra même pu lâcher une caisse soit avoir un journaleux en herbe qui va en faire une polémique outrancière. Si vous n’ avais rien à dire ici allez comme tout bon reporter dans les zones de guerre mais les sujet Closer de bac à sable c’ est bon, ça fatigue