Coronavirus

19 mars 2020 10:00; Act: 19.03.2020 10:22 Print

Confinés, ils préparent les JO depuis la maison

À quatre mois des JO, les Luxembourgeois ont recours «au système D» pour se préparer.

storybild

Stacchiotti se prépare, Bertemes est au repos.

Sur ce sujet
Une faute?

Un nageur privé de piscine qui fait de la muscu sur sa terrasse, une cycliste forcée de pédaler dans son salon et un lanceur de poids qui ne peut guère lancer… que Netflix.

Pour eux, 2020 s’annonçait comme un aboutissement: l’année de Jeux olympiques de Tokyo pour lesquels ils avaient tant sacrifié. Mais à quatre mois des JO, les Luxembourgeois Raphaël Stacchiotti, Christine Majerus et Bob Bertemes se retrouvent à l’arrêt.

«On ne sait pas comment ce sera dans quatre mois. Je me prépare comme je peux et on verra», confiait hier, le nageur ettelbruckois, un brin freiné par la fermeture de toutes les piscines pour une durée indéterminée. Lui qui ne passe jamais une semaine hors de l’eau.

«J’ai avancé ma semaine de pause»

«Merci à mon coach Christophe, La Coque et le Luxembourg Institute for High Performance in Sports qui m’ont fourni du matos pour pouvoir travailler un peu», ajoutait le nageur, qui prépare ses quatrièmes JO à soulever de la fonte sur sa terrasse.

Bob Bertemes est lui resté à Mannheim, où il s’entraîne. «J’ai avancé ma semaine de pause. Donc c’est repos complet. Je regarde des séries, je cuisine. Je voulais rentrer au Luxembourg mais il y avait un risque de ne pas pouvoir repartir en Allemagne. Ici mon entraîneur a quelques équipements dans son garage», confiait hier l’athlète «favorable à un report des Jeux».

«Je télétravaille, tu télétravailles…»

«Beaucoup n’arrivent pas à s’entraîner pour être prêts ou même atteindre les minima. La santé de l’humanité prime sur le sport». Philosophe, l’athlète du CA Belvaux espérait que cette épreuve «démontre au monde entier qu’on est meilleurs ensemble».

Avec humour, Christine Majerus, désormais interdite de s’entraîner dehors, a elle posté sur les réseaux sociaux une photo juchée sur son vélo, monté sur des rouleaux, devant la télévision au beau milieu de son salon. En légende «Je télétravaille, tu télétravailles… #restezchezvous». L'important, c'est de participer.

(Nicolas Martin/L'essentiel)