Rallye au Luxembourg

12 juillet 2019 10:00; Act: 12.07.2019 11:15 Print

«Des hommes voudraient que je m'écarte»

La Belge Elisabeth Fagnant, 30 ans, sera la seule femme pilote au rallye de Luxembourg, ces vendredi et samedi autour d'Hosingen.

storybild

Elisabeth Fagnant disputera le shakedown vendredi (16h) et le rallye samedi (8h30) avec Jessica Lemasson. (photo: Jordan Dozin)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis ses débuts il y a neuf ans, Elisabeth Fagnant en a entendu des vertes et des pas mûres. Des concurrents un peu lourds qui lui demandent de «s'écarter à leur passage» aux potentiels sponsors qui l'accueillent… «en riant».

«Il y a aussi des gens admiratifs, tempère la Belge, qui se sentira un peu seule ces vendredi et samedi au rallye de Luxembourg. Car s'il y aura une vingtaine de femmes copilotes sur 71 voitures, Elisabeth sera la seule femme pilote.

«Ce sport est coûteux et il est encore plus difficile de trouver des sponsors pour une femme. Je suis féminine, pas du tout garçon manqué», lance la pilote de 30 ans, qui vit près de Vielslam. Elle a même fini par arrêter de prospecter pour avoir des voitures plus évoluées que sa Renault Clio RS (190 chevaux). «C'est difficile de se vendre. J'ai donc de petits sponsors qui me connaissent bien», confie-t-elle.

«Le copilote gère la partie organisation et les femmes font ça très bien»

À Hosingen, elle aura «l'une des plus petites voitures». Impossible de rivaliser avec les cadors, elle cherchera à «améliorer ses chronos».

Très prise par son métier d'éducatrice d'enfants handicapés et un fils de 5 ans, Elisabeth va rouler sept rallyes cette année. Une passion depuis qu'un jour, son mari pilote, Jonathan Georges, engagé aussi ce week-end et qui prépare sa voiture, lui a proposé de prendre les clés. Au début, il l'a initiée. Mais «il voulait que je roule comme lui…», sourit Elisabeth, qui a donc pris des copilotes, «souvent des femmes».

«Beaucoup voudraient piloter, assure-t-elle. Peut-être n'osent-elles pas ou manquent-elles de soutien». Michèle Brachtenbach, copilote de Steve Zimmer, n'est pas dans ce cas. «J'ai essayé, mais je trouve que ma place est à côté. Le copilote gère la partie organisation et les femmes font ça très bien».

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DanyBoy le 12.07.2019 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Le titre, c'est fait exprès?... j'espère qu'il n'y a pas de jeux de mots :)

  • zorro le 12.07.2019 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    30 ans....vous vous êtes trompé de photo!!

  • Peace & Love le 12.07.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    J'adore la présence féminine dans le sport, mais je regrette le nombre, encore trop faible, des femmes au tir sportif, mais aussi dans les compétitions d'échecs. Allez, un peu de courage, on vous attend !

Les derniers commentaires

  • Zouzou le 12.07.2019 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Charmante

  • claude michel le 12.07.2019 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance , je viens te voir

  • DanyBoy le 12.07.2019 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Le titre, c'est fait exprès?... j'espère qu'il n'y a pas de jeux de mots :)

  • déliquant de la route le 12.07.2019 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    On a encore beaucoup de chemin a parcourir... Comme les sponsors sont des sociétés dirigées par des hommes, la misoginie bat sont plein. Alors qu'une femme pilote est toujours un atout supplémentaire ( toujours parceque les sociétés sont majoritairement dirigées par des hommes) Ma dernière voiture appartenait à une pilote, et elle m'en a raconté aussi des belles, malgrés ces victoires et pole position.

  • Peace & Love le 12.07.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    J'adore la présence féminine dans le sport, mais je regrette le nombre, encore trop faible, des femmes au tir sportif, mais aussi dans les compétitions d'échecs. Allez, un peu de courage, on vous attend !