Sport luxembourgeois

15 janvier 2019 09:00; Act: 15.01.2019 10:00 Print

«Faire avancer le handball vers le professionnalisme»

LUXEMBOURG - Président de la Fédération luxembourgeoise de handball (FLH), Romain Schockmel évoque l'avenir de l'équipe nationale.

storybild

Le Dr Romain Schockmel constate les progrès de l'équipe nationale de handball. (photo: Didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Que retenez-vous du succès du Luxembourg en préqualifications de l'Euro 2022?

Romain Schockmel: La manière (NDLR: victoires sur l'Irlande 35-18, la Bulgarie 17-36, et la Grande-Bretagne 29-19). Malgré des échecs frustrants par le passé, nous avons retrouvé une équipe soudée, motivée et bien préparée.

Et côté spectateurs?

C'était plein face aux Bulgares (1 150 spectateurs), bien garni contre les Anglais. Nous n'aurions pas pu faire nettement mieux. Je suis ravi de la présence des supporters du M-Block.

L'équipe du Luxembourg peut-elle aller plus loin?

Au tour suivant en octobre ou en janvier, il devrait y avoir six équipes et deux places. Au vu des adversaires potentiels je pense qu'il y a la place.

«Nous voulons la Supercoupe de France à La Coque»

En quoi l'équipe a-t-elle progressé depuis dix ans?

Dans la stabilité des résultats. Un rajeunissement de l'équipe s'est opéré et une nouvelle génération va se greffer.

Vers quoi le hand luxembourgeois doit-il s'orienter?

Vers le professionnalisme. Nous voulons avancer dans ce sens d'ici deux ans.

Quels sont les autres projets phares de la Fédération?

Nous préparons le 75e anniversaire de la FLH en 2021. Nous souhaitons organiser un tournoi avant le Mondial avec la France et l'Allemagne. Et nous voudrions accueillir la Supercoupe de France à La Coque cette année ou en 2020.

Comme chirurgien vous avez même suturé un joueur, Yannick Bardina, dimanche...

Il s'est fait une plaie profonde à la main lors du match. Pour éviter une infection je l'ai conduit à l’hôpital où je travaille à Esch. J'ai suturé. Ça a pris une heure et on a rejoint l'équipe.

(Recueilli par Nicolas Martin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.