Handball au Luxembourg

07 septembre 2018 09:00; Act: 07.09.2018 16:46 Print

Käerjeng en quête d'exploit en EHF Cup

KÄERJENG - Battu (30-27) en Serbie, au 1er tour aller de la Coupe d'Europe (EHF Cup), Käerjeng espère renverser la vapeur, dimanche (18h) à domicile face à Nis.

storybild

Käerjeng espère renverser Nis. (photo: Editpress/Marcel Nickels)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Au retour de Serbie après leur défaite à Nis (30-27) samedi dernier, les joueurs de Käerjeng se sont sans doute dit que leur résultat aurait pu être un peu meilleur. Mais il aurait surtout pu être bien pire. Menés 19-10 juste avant la pause, ils sont revenus à 28-27 avant de s'incliner de trois buts. Préservant le suspense avant le retour, dimanche, à Bascharage.

«Notre première mi-temps là-bas a été catastrophique. Nous avons gagné la seconde de quatre buts (11-15). À nous de reproduire ce que nous avons bien fait. Les gars sont prêts», insiste l'entraîneur serbe de Käerjeng, Dejan Gajic, qui depuis sa prise de fonction début 2018, a déjà conduit l'équipe à un titre de champion.

Jouer sa chance à fond

«Le mérite en revient aux joueurs», insiste le technicien serbe, qui sait mieux que quiconque que la pression sera sur l'équipe de Nis, dimanche. «Là-bas, tout le monde s'attendait à ce qu'ils nous battent plus largement, assure Gajic. Ils sont jeunes mais ce sont des pros avec un très bon entraîneur, Veselin Vujovic». Ce dernier, désigné meilleur joueur du monde en 1988, champion olympique 1984 et actuel sélectionneur de la Slovénie, 3e du Mondial 2017, devrait savoir contenir tout excès de confiance dans ses rangs.

Reste que Käerjeng qui avait surpris une autre équipe serbe, Vojvodina, il y a deux ans, jouera sa chance à fond. Et le coach de Bascharage comme ses deux joueurs serbes (Milasin Trivic et Zoran Radojevic) comptent bien jouer un vilain tour à leurs compatriotes en allant défier Bocholt au tour suivant.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.