Cycliste luxembourgeois

08 juillet 2015 07:42; Act: 08.07.2015 19:40 Print

La légende de François Faber vit toujours

LUXEMBOURG - Le premier vainqueur luxembourgeois du Tour de France continue de susciter intérêt et admiration. Des hommages lui sont rendus régulièrement.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet

François Faber appartient définitivement à la légende du Tour de France. Le cycliste luxembourgeois a connu un parcours atypique, fait de gloire immense et de fin tragique. Né en 1887, d’un père luxembourgeois et d’une mère lorraine, il courait sous les couleurs du Grand-Duché.

Celui que l’on surnommait le «géant de Colombes», en référence à son gabarit et à la ville dans laquelle il a grandi, restera à jamais comme le premier étranger vainqueur de la Grande Boucle, en 1909. À une époque où participer au Tour de France signifiait pédaler sur des bicyclettes de près de 20 kg, sur des routes non asphaltées. En plus du Tour, François Faber s’est adjugé la plupart des courses prestigieuses de son époque: Paris-Roubaix, le Tour de Lombardie, Paris-Bruxelles ou encore Paris-Tours, à deux reprises.

Le brillant cycliste faisait malheureusement partie de la génération sacrifiée par la boucherie de 1914-1918. Il a rejoint l’armée française en tant que volontaire, au sein de la légion étrangère. Il est mort au combat le 9 mai 1915, durant la bataille de l’Artois, près de la commune de Mont-Saint-Éloi, dans le nord de la France. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Cérémonies, plaques et cartes postales en son honneur

Ses qualités de coureur, son courage, ainsi bien sûr que sa fin tragique ont contribué à forger sa légende. Le cycliste est devenu un héros national, tant en France qu’au Luxembourg. Un grand prix cycliste portant son nom est organisé chaque année au Grand-Duché depuis 1918.

À l’occasion du centenaire de sa mort, le 9 mai dernier, une cérémonie a été organisée à Wiltz, la ville d’origine de son père. De même, une plaque commémorative a été inaugurée le 28 mars, à Mont-Saint-Éloi. Ce mercredi matin, avant le départ de l’étape Arras-Amiens, le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, et l’ancien cycliste, Bernard Hinault, déposeront une gerbe devant la stèle.

Enfin, les fans luxembourgeois de cyclisme pourraient s’intéresser à une vente aux enchères qui se tient jusqu’au 28 juillet. Un lot de 15 cartes postales écrites par le coureur à une amie, au soir des étapes du Tour 1909, est mis en vente sur Internet. «Il s’agit de cartes récupérées dans diverses collections privées, explique Albert Michaux, directeur de la société Collector Center, qui organise la vente. Le coureur racontait ses impressions après chaque étape. Mais on ne sait pas si la destinataire était sa compagne ou une simple amie!» Les organisateurs espèrent que le lot se vendra «entre 5 000 et 7 500 euros».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • wies julien france le 08.07.2015 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Grand coureur ,autre époque ,merci François.

  • Vindulux le 08.07.2015 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    François Faber, est née le 26 janvier 1887 en France. Et selon la loi du 26 juin 1889, il est de nationalité française. Mais avant sa mojorité, certainement pour éviter le service militaire, il adopte la nationalite de son père. Ce cycliste mérite d'être honoré comme héros national, tant en France qu’au Luxembourg. Car il n'a pas hésité à rejoindre l'armée française pour conbattre l'ennemie de la France et du Lux.

Les derniers commentaires

  • Vindulux le 08.07.2015 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    François Faber, est née le 26 janvier 1887 en France. Et selon la loi du 26 juin 1889, il est de nationalité française. Mais avant sa mojorité, certainement pour éviter le service militaire, il adopte la nationalite de son père. Ce cycliste mérite d'être honoré comme héros national, tant en France qu’au Luxembourg. Car il n'a pas hésité à rejoindre l'armée française pour conbattre l'ennemie de la France et du Lux.

  • wies julien france le 08.07.2015 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Grand coureur ,autre époque ,merci François.