Épreuve WorldTour

02 juillet 2017 11:12; Act: 02.07.2017 12:20 Print

Le Footgolf prend de la hauteur au Luxembourg

PREISCH/LUXEMBOURG - En organisant une épreuve du WorldTour à Preisch, l'Association Luxembourgeoise de Footgolf fait entrer la discipline dans une nouvelle dimension.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Pour la plupart des footballeurs qui n'ont jamais fréquenté un parcours de golf, c'est une véritable découverte. Avec sa seule technique de frappe, sur un gazon qui n'a probablement rien à envier aux plus grandes pelouses, grâce au footgolf, il est désormais possible de partir à l'assaut des 18 trous sans le moindre club. Juste avec un ballon et une paire de chaussures adaptées aux surfaces synthétiques.

«Une fois qu'on y a goûté, c'est très difficile de s'en passer», reconnaît Sandro Masi, président l'Association luxembourgeoise de footgolf (ALFG), heureux de nous présenter la discipline au golf de Preisch, situé à deux pas de la frontière luxembourgeoise. «Pour le footgolf au Luxembourg, c'est une belle reconnaissance d'accueillir des équipes du monde entier pour le premier Footgolf Luxembourg Open - WorldTour ce samedi 1er et ce dimanche 2 juillet». Un jour avant l'ouverture de la compétition, des Luxembourgeois, des Belges, des Suisses et même des Argentins ont déjà pris soin de reconnaître les 18 trous où ils s'affrontent ce dimanche dans la bonne humeur et la convivialité.

Et dès les premiers longs coups de botte, le footgolf séduit. Même sous la pluie. Jeune vétéran, senior encore fringant, joueuse mordue de ballon rond ou encore amateur de football qui déteste courir sur un terrain, la discipline, apparue en 2006 et dotée d'une fédération internationale depuis 2012, rassemble très rapidement. Plus ou moins 40 membres sont actuellement affiliés à l'Association Luxembourgeoise de Footgolf. Ils devraient être beaucoup plus après le premier Footgolf Luxembourg Open - WorldTour.

(Philippe Di Filippo et Frédéric Lambert/ L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.