Basket au Luxembourg

13 décembre 2019 10:00; Act: 13.12.2019 14:57 Print

«Le niveau des Américains pèse encore trop»

Le Racing de Gaëtan Bernimont (3e) se mesure au leader invaincu, Esch, lors de la 12e journée de Total League samedi.

storybild

Gaëtan Bernimont croit possible une victoire face au Basket Esch. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Est-ce une surprise pour vous de voir le Racing sur le podium à ce stade de la saison?

Gaëtan Bernimont: Oui et non. Cette saison, le niveau des équipes est très homogène. Nous avons travaillé pour être là. Mais nous ne sommes qu'à la mi-saison. L'objectif n° 1, c'est les play-offs. Ensuite tout sera possible.

Vous allez croiser samedi le Basket Esch, leader invaincu. Ses échecs passés font-ils sa force?

Ils ont une grande expérience ensemble. Cela fait plusieurs années qu'ils jouent avec le même coach, de la même manière. Ils ont de très bons Américains. C'est l'équipe à battre, mais c'est possible.

Comment comptez-vous les perturber?

Ce ne sera pas facile mais je crois qu'il faut essayer de les sortir de leur rythme offensif. Notre spécialité à nous c'est la défense. Il faudra essayer d'être plus physiques qu'eux, de les fatiguer au maximum.

Pensez-vous que le niveau a reculé ces dernières saisons en Total League?

Je dirais que les forces se sont équilibrées entre les équipes. Mais le niveau des Américains joue encore beaucoup trop sur le niveau de la ligue. Certaines équipes s'appuient beaucoup là-dessus.

Malgré ses qualités, votre équipe semble manquer de régularité cette saison...

Le souci chez nous, je dirais que c'est le mental. La confiance offensive notamment. Quand un joueur la perd, d'autres ont tendance à suivre. Alors on joue le plus possible à l'entraînement pour essayer de corriger ce défaut.

(Recueilli par Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.