Nascar

17 août 2018 07:00; Act: 17.08.2018 10:22 Print

Le rêve américain d'un pilote luxembourgeois

LUXEMBOURG – Gil Linster peut être fier de ce qu'aucun autre pilote automobile luxembourgeois n'avait réussi avant lui. Mais son objectif est plus haut: il vise les États-Unis.

Sur ce sujet

Quand Gil Linster arrive sur son lieu de travail, il rabat la visière de son casque, démarre un moteur de 400 chevaux et affronte plus de 30 autres pilotes, pare-chocs contre pare-chocs, pour gagner quelques centimètres et fractions de seconde. Le pilote de course originaire de Frisange est le premier et seul Luxembourgeois à avoir pris part à la Nascar Europe. Tout a commencé avec le karting. Linster a ensuite participé à quelques séries de courses, avant de finir à la Nascar, où il mettra la gomme pour l'équipe italienne CAAL Racing pour la seconde saison aux côtés de l'Élite 2. «C'est la relève des jeunes talents. Dans l'Élite 1, on peut déjà très bien gagner sa vie», explique le jeune homme de 24 ans à L'essentiel.

Dès sa première saison, il a réalisé de bons résultats. Au final, il a atteint la neuvième place. Cette année, il a terminé sixième avec sa Chevrolet SS. Linster s'est ainsi assuré une place dans les éliminatoires. «Et ce, bien que de nombreux pilotes de l'Élite 1 aient été déclassés, certains pilotes américains étant partis en Europe, dont Bobby Labonte, une légende vivante de la Nascar. J'en ai sans doute surpris certains», déclare fièrement le Luxembourgeois.

La célébrité ouvre des portes

Dans la Nascar Europe, trois types de véhicules ayant tous les mêmes caractéristiques techniques sont autorisés à courir, à savoir la Ford Mustang, la Chevrolet SS et la Toyota Camry. Le fait que l'équipe de Linster soit passée sur Toyota en milieu de saison ne serait pas un problème, les voitures ne différant essentiellement que par leur châssis, les moteurs étant identiques.

Diaporama: Le rêve américain d'un pilote luxembourgeois

La priorité pour Linster cette année est à nouveau de se classer dans le top 10. Chaque année, les dix meilleurs coureurs sont mis à l'honneur dans la Nascar Hall of Fame, à Charlotte. «Les festivités sont retransmises par certaines chaînes de télévision américaines. Par ailleurs, on y rencontre toujours des personnes importantes, ce qui ouvre évidemment des portes», explique Linster. À moyen terme, il compte bien sauter le pas et faire preuve de son talent sur l'ovale de Daytona ou d'Indianapolis dans la série Nascar.

On ne peut pas dire que Linster gagne sa vie en courant sur les circuits européens. «Je tourne à zéro de l'heure», dit-il. Et d'ajouter: «Le budget provient de Nascar et de mon équipe. Actuellement, la saison ne me coûte presque rien». Comme il ne peut toujours pas vivre de son sport, le pilote de course gère un café-restaurant au bord de la Moselle, ainsi qu'une agence immobilière. Si son rêve des États-Unis venait à se réaliser, ses finances devraient nettement s'améliorer.

(Sebastian Weisbrodt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.