Tennis/Luxembourg

16 octobre 2019 09:00; Act: 16.10.2019 10:44 Print

«Chez les filles, c'est plus individualiste»

KOCKELSHEUER - La Française Fiona Ferro, née à Libramont, en Belgique, il y a 22 ans, se confie sur la vie d'une jeune joueuse sur le circuit WTA.

storybild

Fiona Ferro, 65e mondiale, a sombré mardi, à Kockelscheuer (6-1, 6-0) en 57' face à la championne olympique portoricaine Monica Puig. (photo: Editpress/Jerry Gerard)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'essentiel»: Que représente ce tournoi de Luxembourg, près de vos racines?

Fiona Ferro: C'est toujours agréable de jouer ici. J'aime l'ambiance et ma famille vient en nombre me voir. Du côté maternel, elle vit en Ardenne belge. Cela n'arrive pas souvent dans l'année.

Mais vous êtes française...

Ma maman est originaire de Paliseul (Belgique) et mon père est français. Quand j'avais un an, ils ont déménagé dans le sud de la France, près de Nice. Je reviens en Belgique à Noël, mais j'ai fait tout mon parcours sportif en France. Ce choix était une évidence.

Comment jugez-vous votre progression?

Je suis assez contente, car j'étais encore 350e il y a deux ans (65e aujourd'hui). L'intensité sur le circuit est différente des tournois ITF. Au début, j'ai eu un peu de mal. C'est un milieu très compétitif où il n'y a pas forcément de place pour se faire des amis. Il faut être préparée à ça. Armée. Se faire une petite carapace. Au fil de l'année, j'ai réussi à le faire.

Vous attendiez-vous à un circuit plus chaleureux?

Parfois, on espère un peu plus de solidarité. Mon copain est 400e sur le circuit masculin et je crois qu'il y a plus d'entraide. Chez les filles, c'est plus individualiste. Avec certaines on se croise tous les jours, et elles ne disent jamais bonjour.

Quels sont vos objectifs?

D'abord le top 50, pour intégrer le tableau des gros tournois. À long terme, cela a toujours été le top 20. Et j'adore la Fed Cup. Jouer en équipe procure des émotions que l'on n'a pas le reste de l'année.

Comment jugez-vous le niveau du tennis féminin?

Il est beaucoup plus homogène qu'avant. Tout le monde peut prétendre à remporter de gros titres. C'est excitant.

(Recueilli par Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Agnès J le 16.10.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    C'est presque toujours le petit copain qui compromet la carrière d'une sportive. ...Et la maternité qui en sonne le glas.

Les derniers commentaires

  • Agnès J le 16.10.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    C'est presque toujours le petit copain qui compromet la carrière d'une sportive. ...Et la maternité qui en sonne le glas.