JPEE 2015

04 juin 2015 10:03; Act: 04.06.2015 16:30 Print

Les athlètes s'exposent sur les réseaux sociaux

Facebook, Twitter et Instagram et d'autres applications ont révolutionné la manière de communiquer lors des Jeux des Petits États. Les sportifs présents en Islande ne s'en plaindront pas.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

S'afficher et partager sa joie de participer aux Jeux des Petits États. Depuis leur arrivée en Islande, les athlètes de toutes les délégations jouent parfaitement le jeu des réseaux sociaux. En lançant le hashtag #gsse2015 en même temps que la mascotte «Blossi», les organisateurs islandais ont eu le nez fin. Des centaines de clichés et autres informations instantanées fleurissent sur toute la Toile à tout moment de la journée. Pour la 16e édition des JPEE, Facebook, Twitter et Instagram sont bel et bien devenus des canaux incontournables de communication.

«C'est très important, car c'est la nouvelle façon de communiquer», affirme Vidar Gardarsson, responsable média des JPEE. «Grâce aux réseaux sociaux, n'importe qui peut disposer rapidement les bonnes informations en sortant son smartphone de sa poche. Ils peuvent ensuite se prendre en photo et diffuser leurs images au monde entier. Les écrans virtuels fixés dans toutes les salles nous permettent aussi d'imprimer moins de papier. Ce qui n'est pas négligeable pour notre budget.  Mais le plus important, pour nous, ce n'est pas de faire le buzz, mais d'avertir le public au bon moment quand se déroule un événement».

Se changer les idées

En étroite collaboration avec un opérateur téléphonique, le comité organisateur permet à n'importe qui de se connecter à Internet sur l'ensemble des sites des JPEE. «Des forfaits adaptés aux journalistes leur donnent également accès à la 4G aux endroits les plus reculés tels que les terrains de golf. Et dans tous les bus, il est possible de se connecter gratuitement», rappelle avec une certaine fierté Vidar Gardarsson. Grâce à ce système, chaque athlète peut désormais compiler ses souvenirs, écrire sa propre histoire et partager sa vision des choses en toute autonomie.

Les JPEE sont parfaitement entrés dans un monde numérisé où les sportifs interagissent et partagent leurs émotions très rapidement: diffusion de photos ou de vidéos, discussions instantanées, voire plus si affinités... Un athlète de la délégation luxembourgeoise nous a confié qu'une application telle que Tinder fait toujours un malheur lors des grands tournois et autres compétitions d'envergure à l'étranger. Pas besoin de vous faire un dessin. Une fois les compétitions terminées, les athlètes en pleine force de l'âge ont bien entendu besoin de se changer les idées.

(De nos envoyés spéciaux en Islande, Frédéric Lambert et Philippe Di Filippo)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • RamBo le 04.06.2015 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    Bon Dieu ...........

Les derniers commentaires

  • RamBo le 04.06.2015 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    Bon Dieu ...........