Football luxembourgeois

30 juin 2017 13:42; Act: 30.06.2017 16:27 Print

Les fans des Rangers conquis par le Progrès?

Les supporters des Glasgow Rangers ont applaudi et demandé des autographes aux joueurs du Progrès Niederkorn, au terme de la rencontre où les Luxembourgeois se sont inclinés (1-0).

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le coach, les joueurs et une bonne partie du staff technique. Tout le monde y est passé, un peu surpris, mais bien volontiers. En sortant d'Ibrox Park, jeudi soir, après la courte défaite face aux Glasgow Rangers (1-0), toute la délégation du Progrès Niederkorn s'est prêtée au petit jeu des autographes et des photos souvenirs avec... les supporters écossais.

C'est une vidéo diffusée par la page officielle du club sur Facebook qui en atteste visuellement. Dans la même séquence, on y découvre également des supporters des Rangers relativement étonnés par la prestations du Progrès. «Merci beaucoup à vos joueurs et vos supporters, vous n'avez pas eu de chance lors de cette rencontre. On vous souhaite le meilleur dans votre championnat. Que Dieu bénisse le Luxembourg», a souligné un supporter des Rangers.

Un autre Écossais croisera quant à lui les doigts lors du match retour à Luxembourg-Ville. «On s'attend à un match compliqué, mardi prochain, au Grand-Duché. Je ne serai malheureusement pas du voyage», regrette-t-il, «mais j'espère que nos supporters vont mettre une bonne ambiance dans le stade (Josy-Barthel)». Très fair-play, les fans des Rangers ont également applaudi les joueurs du Progrès avant qu'ils ne quittent la pelouse.

(FL/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jeff le 30.06.2017 14:48 Report dénoncer ce commentaire

    Pour avoir été en Écosse voir quelques matchs lors de mes passage il y aune chose que je peux vous assurer c'est que vous pouvez être au milieu des supporters du Glasgow avec les couleurs de l'équipe adverse vous serez toujours le bienvenu et la seule chose que vous risquez c'est que ces m^mes supporters vous félicitent à la fin du match si vous les avez battu. Autre monde autre mentalité si c'était pareil dans tous les clubs de foot il n'y aurait pas de violences dans les stades.

  • The Den le 30.06.2017 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont tout simplement apprécié le courage et la combativité de leur adversaire. Question de mentalité différente par rapport au continent. Ni plus, ni moins ...

  • Stade retour le 30.06.2017 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Josy Barthel ou Niederkorn?

Les derniers commentaires

  • Stade retour le 30.06.2017 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Josy Barthel ou Niederkorn?

  • The Den le 30.06.2017 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont tout simplement apprécié le courage et la combativité de leur adversaire. Question de mentalité différente par rapport au continent. Ni plus, ni moins ...

  • Jeff le 30.06.2017 14:48 Report dénoncer ce commentaire

    Pour avoir été en Écosse voir quelques matchs lors de mes passage il y aune chose que je peux vous assurer c'est que vous pouvez être au milieu des supporters du Glasgow avec les couleurs de l'équipe adverse vous serez toujours le bienvenu et la seule chose que vous risquez c'est que ces m^mes supporters vous félicitent à la fin du match si vous les avez battu. Autre monde autre mentalité si c'était pareil dans tous les clubs de foot il n'y aurait pas de violences dans les stades.