Badminton/Luxembourg

14 janvier 2021 11:00; Act: 14.01.2021 14:36 Print

«Ma carrière était une parenthèse de ma vie»

Le joueur de badminton luxembourgeois, Robert Mann (35 ans), met un terme aujourd'hui à sa carrière professionnelle.

storybild

Robert Mann avait été porte-drapeau de la délégation luxembourgeoise aux Jeux européens en 2019.

Sur ce sujet
Une faute?

Pourquoi avez-vous décidé de prendre votre retraite sportive cette année?

Robert Mann: Cette décision était presque déjà prise en 2015 lorsque j'ai commencé ma carrière professionnelle. J'avais déjà 30 ans à l'époque donc je savais que je n'allais pas jouer à ce niveau pendant des années et je m'étais fixé comme objectif de me qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Le report des JO en 2021 ne vous a-t-il pas poussé à continuer?

Quand les qualifications pour les Jeux ont commencé, je me suis rendu compte que le niveau était élevé. Au moment du premier confinement, j'étais classé 180e joueur mondial alors qu'il aurait fallu que je sois autour de la 100e place pour avoir une chance réelle d'aller au Japon. J'ai toujours vu cette carrière de sportif comme une parenthèse de ma vie. Maintenant il faut que je débute l'étape suivante.

Et justement qu'allez-vous faire désormais?

Je vais m'occuper de la promotion de la santé par l'activité physique au ministère de la Santé. Le but sera de promouvoir le sport auprès de la population, afin d'éviter des maladies liées à l'inactivité.

Que retenez-vous de votre carrière professionnelle?

J'ai gagné trois médailles de bronze et une médaille d'or dans des compétitions internationales. Dans ces tournois, j'ai eu des situations critiques à gérer que j'ai encore en tête. Avoir été porte-drapeau aux Jeux européens en 2019, ça a presque eu la saveur d'une Olympiade pour moi. En tant que sportif d'élite de l'armée luxembourgeoise, je garde aussi un grand souvenir des Jeux militaires en 2019 en Chine.

(L'essentiel/Nicolas Grellier)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.