Athlète luxembourgeois

23 mars 2020 09:00; Act: 23.03.2020 11:46 Print

«Pas de stade, pas de problème», pour Habscheid

Qualifié pour les Jeux paralympiques de Tokyo, Tom Habscheid, confiné, s'est bricolé un cercle de lancer de fortune, chez lui à Dudelange.

Sur ce sujet
Une faute?

Voir cette publication sur Instagram

No stadion, no problem. Have material check✅ Have an awesome coach check✅ Built a shot put circle check✅ Throwing uphill check ✅ Only two ???? 2m ‍???? check✅ At home check ✅ Throwing f...ing far check ✅ Destroyed something check✅ Beautiful weather check✅ . . #roadtotokyo #letsmakeithappen #wedrivedreams #loschluxembourg #luxembourgparalympiccommittee #vodafonefoundationluxembourg #agenceimmobiliereabbytoussaint #huskyinjectionmoldingsystems #petersports #fitdoheem #aguddesch #kergerconstruction #doppler #athletics #proudparalympian #athlete #weightlifting #shotput #shotputter #tracknation #trackandfield #paralympicathlete #motivation #gymtime #thrower #thelastglidder #gohardoregohome #throwerfamily #throwingintheworld #beastmode

Une publication partagée par Habscheid Tom???????? (@bionic_shotputter) le

Il a beau faire partie des meilleurs lanceurs de poids de la planète en para-athlétisme, le Luxembourgeois Tom Habscheid, 33 ans, doit, à l'instar de tous les autres sportifs de haut-niveau, faire avec les moyens du bord pour s'entraîner malgré le confinement. Et même jouer les bricoleurs.

Avec les Jeux paralympiques de Tokyo (25 août-6 septembre), pour lesquels il est déjà qualifié, dans le viseur le réceptionniste du Centre national de l'audiovisuel, à Dudelange, s'est fabriqué, avec l'aide de son entraîneur Fernand Heintz, un cercle de lancer «maison».

Des pompes en appui entre deux fauteuils

Une plaque découpée, quelques planches des poids pour tenir l'ensemble au sol et une pile de palettes à distance et le tour est joué! L'important est de ne pas perdre le rythme. «Entre le garage et jardin on se débrouille», raconte-t-il. Sur une vidéo postée sur Instagram, on le voit même réaliser des pompes en appui entre deux fauteuils.

«Pas de stade, pas de problème», plaisante Tom Habscheid, qui apparemment se débrouille plutôt bien sur son cercle de fortune. Il atteint ainsi le tas de palettes à quelques 14 mètres de là... et en montée s'il vous plaît. 

Peu de chances toutefois s'il battait son record du monde de la catégorie F63 (15,10 m en novembre 2019) de le voir homologué! À ne pas reproduire chez soi, Tom est un pro, et votre voisin pourrait moins apprécier. 

(L'essentiel/Nicolas Martin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.