Sport au Luxembourg

05 novembre 2019 00:52; Act: 05.11.2019 10:34 Print

Quels seront les sportifs de l'année 2019?

L'association de la presse sportive, Sportpress.lu a dévoilé les listes des nominés pour les trophées de sportifs de l'année au Luxembourg.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Qui succédera le 5 décembre prochain, à Mondorf-les-Bains, à Bob Jungels, Christine Majerus ou encore au F91 Dudelange, distingués l'an passé? Pourquoi pas le même trio? Ils figurent en tout cas parmi la liste des prétendants dévoilée lundi soir par Sportpress.lu, l'association de la presse sportive luxembourgeoise.

Mais la bataille s'annonce rude côté masculin avec outre Jungels, le lanceur de poids Bob Bertemes auteur de plusieurs jets de classe mondiale cette année dont un à 22,22 m, ou encore du nageur Raphaël Stacchiotti, qualifié pour les JO 2020. Sans oublier le volleyeur Kamil Rychlicki recruté par le club de Civitanova, champion d'Europe et également Danel Sinani, brillant avec Dudelange en Ligue Europa de football. Entre autres...

Et que dire de la lutte chez les dames entre Jenny Warling, championne d'Europe de karaté, la pongiste Ni Xia Lian médaillée de bronze aux Jeux européens et qualifiée pour les Jeux de Tokyo. Sans oublier Christine Majerus, qui détient le trophée depuis quatre ans. Victorieuse d'une course à étapes du World Tour, elle s'est classée 9e mondiale à l'issue de la saison. Et elles ne seront pas seules!

Côté équipes, le F91 Dudelange, à nouveau qualifié pour les pôles de la Ligue Europa, pourra notamment rêver d'un nouveau trophée.

Enfin certains trophées sont déjà attribués. Les jeunes espoirs récompensés seront le footballeur de Mayence, Alessio Curci, et la triathlète Eva Daniels, le F91 Dudelange sera récompensé par le prix du fair-play pour son soutien aux clubs de Kaerjeng et Pétange, touchés par la tornade.

L'association ELA Luxembourg qui lutte contre les leucodystrophies aura le prix sport et handicap et un prix d'honneur sera décerné à titre posthume au Grand-Duc Jean, décédé en avril dernier.

(Nicolas Martin/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Toutpourlesport le 05.11.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Le vrai sport de haut-niveau ici, c'est 4 ou 5 sportifs au maximum, tout le reste, c'est du sport de village. Et tous ceux qui réussissent dans leurs objectifs sont tous entraînés et suivis à l'étranger. Alors, vos LIHPS et tous vos Sportlycées, à coup de millions d'euros, à quoi servent-ils, sinon à promouvoir des "athlètes" qui, pour la plupart d'entre eux, ne s'entraîneront jamais plus de deux fois par semaine ?

  • Henri le 05.11.2019 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est l'un des pays qui dépense le plus d'argent dans le sport (infrastructures sportives, centres de haut-niveau, etc.) mais reste pourtant l'un des pays le plus médiocres au monde, et souvent loin derrière d'autres tout pays bien plus pauvres que le nôtre. Mais personne ne se pose jamais les vraies questions et personne ne semble vouloir prendre le taureau par les cornes ou donner un grand coup de pied dans la fourmilière. Tout le monde il est content et tout le monde s'auto-congratule.

  • High level le 05.11.2019 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu, mais le sport luxembourgeois produit tant et tant de champions, c'est fascinant.

Les derniers commentaires

  • Toutpourlesport le 05.11.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Le vrai sport de haut-niveau ici, c'est 4 ou 5 sportifs au maximum, tout le reste, c'est du sport de village. Et tous ceux qui réussissent dans leurs objectifs sont tous entraînés et suivis à l'étranger. Alors, vos LIHPS et tous vos Sportlycées, à coup de millions d'euros, à quoi servent-ils, sinon à promouvoir des "athlètes" qui, pour la plupart d'entre eux, ne s'entraîneront jamais plus de deux fois par semaine ?

  • Henri le 05.11.2019 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg est l'un des pays qui dépense le plus d'argent dans le sport (infrastructures sportives, centres de haut-niveau, etc.) mais reste pourtant l'un des pays le plus médiocres au monde, et souvent loin derrière d'autres tout pays bien plus pauvres que le nôtre. Mais personne ne se pose jamais les vraies questions et personne ne semble vouloir prendre le taureau par les cornes ou donner un grand coup de pied dans la fourmilière. Tout le monde il est content et tout le monde s'auto-congratule.

  • luluberlu le 05.11.2019 11:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    franchement la c est beaucoup d'argent dépenser pour rien tellement le niveau des sportif luxembourgeois est faible. A part les schleck je ne vois pas de sportif de haut niveau et encore y a des choses à dire...

  • High level le 05.11.2019 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu, mais le sport luxembourgeois produit tant et tant de champions, c'est fascinant.

    • Gunzmann le 05.11.2019 10:02 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai, il est difficile de trouver un terme approprié.