Tour de France 2017

15 janvier 2016 09:00; Act: 15.01.2016 13:11 Print

«Rien ne sera officiel pour Esch avant l'été 2016»

LUXEMBOURG - Après la présentation officielle des deux premiers départs d'étape du Tour 2017, accueillir une étape reste dans les cordes d'Esch-sur-Alzette.

storybild

Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, et les organisateurs détiennent les clefs du tracé de l'édition 2017. (photo: AFP/Patrik Stollarz)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Un chrono de 13 km depuis Düsseldorf le samedi 1er juillet 2017, un nouveau départ de Düsseldorf le lendemain avec une boucle de 50 km vers la vallée de Néandertal... et puis c'est déjà presque tout. Les organisateurs du Tour de France 2017 ont laissé les amateurs de cyclisme sur leur faim, ce jeudi matin. Pour connaître la ville qui accueillera la 2e arrivée, le dimanche 2 juillet, il faudra attendre le 18 octobre 2016. Quand la carte du 104e Tour de France sera révélée officiellement.

«Je ne m'attendais pas à plus de révélations et rien ne nous exclut de la course», admet Henry Hinterscheid, échevin aux Sports de la Ville d'Esch-sur-Alzette. D'autant plus que le circuit du Nurburgring a confirmé, ce jeudi, son intérêt pour une arrivée. «Entre Esch et la ville de Nürburg, la distance reste comprise entre 150 et 200 km. Tout cela reste dans nos cordes. En étroite collaboration avec le gouvernement luxembourgeois, nous allons désormais intensifier nos contacts avec les organisateurs du Tour». Pour accueillir une arrivée, dans un premier temps, voire même un départ le lendemain «si ASO nous le demande», précise l'échevin eschois à L'essentiel.

Arrivée à Esch et départ à Metz?

La ville de Metz s'est elle aussi positionnée, ce jeudi, sur la question. «Metz a un projet avec le Tour de France en Grande Région», précise Belkhir Belhaddad, adjoint aux Sports à la mairie de Metz, contacté par L'essentiel. «Nous sommes donc en contact avec plusieurs collectivités au Luxembourg, en Allemagne et avec Nancy qui nous a donné un accord de principe pour une candidature collective». De là à imaginer un départ à Metz au lendemain d'une arrivée à Esch-sur-Alzette? «Rien n'est sûr pour 2017», rappelle Belkhir Belhaddad. «Nous, on voudrait un contre la montre entre Nancy et Metz, mais tout dépendra du sens et des fins de parcours possibles. Je dois rencontrer les responsables à Trèves la semaine prochaine, nous travaillons avec la commune d'Esch-sur-Alzette et de Luxembourg-Ville».

Du côté de Trèves, aucune candidature officielle n’a été déposée pour le moment, mais personne ne s’opposerait à une arrivée ou à un départ d'une étape du Tour de France 2017. «Tout cela est encore à prendre au conditionnel», précise Ralf Frühauf, au nom de l’administration communale de Trèves. «Mais ce serait une très bonne chose pour notre ville car le Tour est un événement sportif d’envergure internationale. Ce serait dommage de se priver d’une telle opportunité», admet le porte-parole.

Des rumeurs insistantes

«Quoi qu'il arrive, rien ne sera officiel avant l'été 2016», tempère Carlo Hastert, chargé en relations publiques au ministère des Sports. «Les organisateurs du Tour 2017 viendront repérer les lieux qui leur conviennent dans les prochains mois et les villes candidates aviseront. C'est ASO qui décide comment les pièces de son puzzle vont s'emboîter et pas l'inverse.» Il faudra donc attendre encore plusieurs mois pour voir quelque chose de concret se dessiner.

«Si, en septembre 2016, le Luxembourg reçoit une invitation officielle du Tour pour assister à la présentation du 18 octobre, ce sera un signal très favorable», poursuit Carlo Hastert. «Pour la dernière arrivée du Tour à Esch en juillet 2006, la bonne nouvelle nous avait été confirmée en juillet 2005, car la bourgmestre de l'époque (Lydia Mutsch) n'était plus en mesure de démentir les rumeurs et les fuites qui se faisaient de plus en plus insistantes».

(JV/TS/FLL'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.