Championnat d'Espagne

06 mai 2012 13:01; Act: 06.05.2012 15:00 Print

Messi plante quatre buts, Guardiola s'en va

L'attaquant argentin du FC Barcelone a atteint samedi le chiffre symbolique de 50 buts en Liga, grâce à un quadruplé inscrit face à l'Espanyol Barcelone (4-0) au Camp-Nou.

  • par e-mail

Grâce à ce quadruplé, le triple Ballon d'or a aussi frappé un grand coup dans le bras de fer qu'il livre pour le titre du meilleur buteur au Madrilène Ronaldo, auteur lui d'un but face à Grenade: l'Argentin devance en effet le Portugais de cinq longueurs (50 contre 45), à une journée de la fin.

Toute compétitions confondues, Messi pointe désormais à 72 buts cette saison, un record absolu puisque la meilleure marque était jusqu'ici détenue par l'Allemand Gerd Müller, avant-centre des années 70 du Bayern Munich, avec 67 réalisations.

Guardiola ému

De son côté, l'entraîneur du FC Barcelone, Pep Guardiola, qui a annoncé son départ du club catalan à la fin de la saison, a vécu samedi des adieux émouvants au Camp Nou. «J'ai été un privilégié, comme vous, pendant ces cinq années où j'ai pu profiter de cette équipe incroyable», a déclaré au public un Guardiola visiblement ému, mais contenant ses larmes. À la tête du Barça depuis 2008, l'entraîneur catalan s'en va avec un palmarès-record: 13 titres sur 18 possibles dont deux Ligues des champions (2009 et 2011), la Coupe du Roi de cette saison pouvant encore s'ajouter à ce brillant bilan.

Le 25 mai, les Barcelonais s'apprêtent en effet à affronter l'Athletic Bilbao pour la finale de la Coupe d'Espagne, le dernier titre que Guardiola peut remporter avec les Catalans. «Celui qui perd le plus, c'est moi. Je vous laisse entre les meilleures mains (...) À bientôt, parce que nous ne me perdrez jamais», a encore assuré Guardiola.

Les mains entre lesquelles le technicien catalan laisse désormais le Barça sont celles de son actuel adjoint, Tito Vilanova, avec lequel Guardiola avait pris l'équipe première en 2008. Après son allocution, Guardiola a été porté en triomphe par tous ses joueurs au centre de la pelouse du stade.

(L'essentiel Online/AFP)