Champion éméché

14 mars 2013 12:23; Act: 14.03.2013 13:29 Print

Le député regrette d’avoir accablé Andy

LUXEMBOURG - L’affaire a débuté sur Facebook avec un post d’un député socialiste français ayant croisé Andy Schleck, éméché, dans un hôtel de Munich.

storybild

Voici l'échange posté par le député Pierre-Yves Le Borgn' sur son compte Facebook, à l'origine de la polémique. (photo: dr)

  • par e-mail

«Check-in tardif dans un hôtel à l'aéroport de Munich. Un type bien imbibé entre avec peine dans l'ascenseur et tente sans succès d'appuyer sur le bouton. Je reconnais un grand champion cycliste, deux fois second du Tour ces dernières années. Déprimant». Avec ce post sur Facebook, le député socialiste français Pierre-Yves Leborgn’, élu dans la 7e circonscription des Français à l’étranger (celle d’Europe centrale), a mis le feu aux poudres.

«C'était Andy Schleck. Il portait le blouson de son ancienne équipe Leopard Trek. Il ne tenait pas debout. J'ai appuyé sur le bouton correspondant à son étage. J'ai trouvé cette situation très triste», écrit-il encore ensuite. «Il avait abandonné la veille dans une course italienne et n'a plus terminé une seule course depuis le printemps 2012. Son frère Fränk est suspendu pour un an pour faits de dopage. J'ai eu l'impression de voir un jeune type à la dérive, ivre et seul la nuit dans un hôtel d'aéroport», conclut-il sur Facebook.

Le député français se dit mortifié

Le député s’est exprimé, mais c’est surtout l’amateur de cyclisme qui a parlé. Ou plutôt écrit, tombant ainsi, et il n’est pas le premier, dans le piège des réseaux sociaux. Andy Schleck, ivre dans un hôtel, la nouvelle a vite fait le tour. À L’essentiel, nous avions choisi de ne pas traiter cette nouvelle qui relevait, selon nous, de la vie privée du coureur luxembourgeois. Mais nous avions aussi choisi de faire savoir à Pierre-Yves Leborgn’ que nous trouvions son attitude regrettable.

Dans un coup de téléphone à la rédaction, le député français s’est dit mortifié, lui qui se rend, presque chaque année, sur les classiques ardennaises et qui suit avec attention les résultats des deux frères Schleck. Stagiaire il y a des années à la Cour de justice de l’Union européenne, au Kirchberg, il est d’autant plus désolé de la tournure prise par ses déclarations sur Facebook qu’il dit adorer le Luxembourg.

Les sportifs sont aussi des êtres humains

Il a fait son mea culpa dans un communiqué transmis à notre rédaction. «À vous tous, je suis sincèrement désolé que mon expression sur FB ait choqué et je présente mes plus sincères excuses, à commencer bien sûr à Andy Schleck. Je m’en veux beaucoup d’avoir écrit ces quelques lignes. J’ai la plus grande admiration pour Andy Schleck, dont le parcours dans le Tour et les Ardennaises m’enthousiasme depuis des années. Et le voir dans cet état m’avait fait de la peine. Je n’aurais pas dû l’écrire. Avec quelques amis sur Facebook, nous échangeons parfois sur les choses du vélo et ces propos restent très restreints car tout le monde n’a pas la fibre du cyclisme. Je n’ai pas mesuré la capacité de buzz de Facebook et je perçois à présent ma maladresse et ma naïveté. J’en suis mortifié car je ne voulais en aucune manière causer de tort à Andy Schleck. Je n’avais d’ailleurs même pas cité son nom dans mon post initial», a-t-il écrit.

Au-delà de cette pénible histoire, reste la situation d’Andy Schleck. Après sa fracture au bassin, le grand talent qu’il est ne retrouve pas ses sensations sur le vélo. Il manque de kilomètres, il manque de confiance, il manque d’envie, il manque de son frère Fränk, suspendu un an. Autant de bonnes raisons pour craquer, seul et face à ses démons, un soir, dans un hôtel de Munich. Les sportifs de haut niveau sont aussi des êtres humains avec leurs forces et leurs faiblesses. En ce moment, Andy Schleck fait preuve de beaucoup trop de faiblesses. C’est dans ces moments-là qu’il a besoin d’être accompagné. Ce que va faire l’équipe RadioShack-Leopard en mettant à sa disposition un psychologue pour l’aider à identifier ses problèmes et à les surmonter.

Denis Berche

  • xz y le 18.03.2013 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    Andy Schleck

    Etrange commentaire d’un français qui devrait savoir que les problèmes d’Andy sont probablement dus à la condamnation de son frère. Une des pistes poursuivie lors de l’enquête (qui n’a pas pu être élucidé et aucune preuve n’a pu être trouvé) était un empoisonnement pour dénigrer le Luxembourg. Cette piste a été ouverte, comme Il était suspect, qu’un médicament démodé depuis longtemps était utilisé.

    • Vindulux le 18.03.2013 17:57 Report dénoncer ce commentaire

      L' Effet caché du Xypiamide!

      @ xz y La thèse de l’empoisonnement ne tiens pas la route (comme pour Contador, la même excuse reprise des centaines de fois) Si on avait voulu piéger Franck on aurait choisit un produit qui est régulièrement rechercher, donc pas celui là. Comme je l'ai déjà écrit,Le Xypiamide, n'est pas seulement un diurétique, mais il a d'autres effets, encore peu connus, pour améliorer les performances. Et la faible dose peut s'expliquer car il est utilisé en période d’entraînement avant les prélèvements sanguins. Et comme dit Mayne ce n'est pas la première fois qu'il est éméché. L'alcool = dopage= sanction

  • Mayne Kathleen le 16.03.2013 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Andy emeche

    Il serait quand meme important qze vous sachiez que cet incident n'est pas le premier pour M. Schleck. Il est bien connu au Luxembourg pour ses escapades imbibees hebdomadaires. Je ne vois pas pour quelle raison M. Leborgn' devait s'excuser. Un sportif comme Andy devrait quand meme montrer le bon exemple, surtout a ses fans les plus jeunes. Il semblerait que dopage et alcool font bon menage.

  • Vindulux le 15.03.2013 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    @Briasci

    Les preuves existent. Plusieurs experts ont démontrez scientifiquement que les deux frères ont plusieurs fois dépassés les limites humaines de puissances dans les montées de cols. Armstrong vous a bien démontré que les contrôles ne prouvaient rien. Simplement cette méthode n'est pas validé par l'UCI et elle ne peut donc pas être utilisée pour les sanctions.

    • Briasci le 16.03.2013 19:21 Report dénoncer ce commentaire

      salut Vindulux

      Vous me comprenez mal. Si vous dites de quelqu'un que c'est un criminel, un tricheur ou un salopard vous devez avoir des preuves concrètes, des preuves qu'un tribunal reconnait, autrement vous faites de la difamation même si vous avez raison. Il y avaient de preuves contre Armstrong dès son premier tour, mais ces labos n'étaient pas reconnus et ces preuves ne valaeint rien. La seule preuve qui compte dans le cyclisme est la preuve d'un labo reconnu par la fédération et par l'agence anti dopage. Si vous avez l'occasion lisez une fois le livre de Sheryl Crow, première épouse de Armstrong

    • Briasci le 16.03.2013 19:27 Report dénoncer ce commentaire

      salut Vindulux 2

      N'avez vous pas entendu notre Pilo Fonk national lors de la première victoire de Armstrong? Il émettait de sérieux doutes! Vous voyez la différence? Pilo savait exactement qu'Armstrong se dopait, mais il a dit qu'il avait de sérieux doutes. C'est exactement cela que je dis. Pour les Schlecks c'est pareil tout comme Wiggins par exemple et encore d'autres. Mais aussi longtemps qu'il n'y a pas de preuves officielles on n'a pas le droit de les diffamer. Bon ici ce n'est pas grave, mais je vous donne un conseil d'ami: faites attention à ce que vous dites en public surtout au GDL

    • Vindulux le 17.03.2013 21:14 Report dénoncer ce commentaire

      Salut Briasci

      Pourquoi les journalistes luxembourgeois n’émettent pas de sérieux doutes sur les performances de nos cyclistes Qui sont plusieurs à être capable de ridiculiser les perfs de Merckx, Hinault et Indurain. Statistiquement il est impossible qu’un si petit pays ai autant de cyclistes performants dans la même décennie. Pourquoi ne sont ils pas choqués par l’extrême maigreur des Schleck sans pertes de puissance musculaires ?