CAN 2022

22 janvier 2022 16:42; Act: 22.01.2022 17:01 Print

Les Comores privées de gardiens à cause du Covid

L'Algérie, tenante du titre, a été éliminée dès le premier tour de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) après sa défaite contre la Côte d'Ivoire (3-1), jeudi à Douala.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?
Samedi 22 janvier
Jeudi 20 janvier

La Tunisie qualifiée pour les 8e malgré sa défaite contre la Gambie

Battue sur le fil jeudi par la Gambie 1-0, équipe surprise de la CAN, la Tunisie s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de justesse, parmi les quatre meilleurs troisièmes de la phase de groupes, et affrontera dimanche le Nigeria.

Les «Aigles de Carthage» sont passés par tous les états dans ce match: ils ont manqué un penalty (45e+1) avant que Farouk Ben Mustapha, gardien remplaçant qui était sur le banc, ne soit exclu dans la foulée (45e+3), puis ils ont été surpris à la dernière minute du match par une frappe en pleine lucarne d'Ablie Jallow (90e+3).

De son côté, le Mali a conclu la phase de poules en tête du groupe F en battant 2-0 la Mauritanie sans être inquiété.

L'Algérie, championne d'Afrique en titre, éliminée dès la phase de groupes

L'Algérie, tenante du titre, a été éliminée dès le premier tour de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) après sa défaite contre la Côte d'Ivoire (3-1), jeudi à Douala.

Déjà tenue en échec par la Sierra Leone (0-0) puis battue par la Guinée équatoriale (1-0), l'Algérie termine dernière du groupe E de la CAN avec un seul point au compteur.

Les Comores qualifiées pour les 8es, prochain adversaire du Cameroun

Les Comores sont qualifiées pour les 8es de finale au titre de meilleurs troisièmes, après les résultats de jeudi, et affronteront pour leur première participation à la CAN le Cameroun, pays-hôte, lundi à Yaoundé. Avec 3 points, les Comores terminent la phase de groupes parmi les quatre meilleurs troisièmes devant le Soudan (1 point) et la Sierra Leone (2 pts).

Les «Cœlacanthes» profitent de la défaite de la Sierra Leone contre la Guinée équatoriale (1-0). Cinq des huitièmes de finale sont connus, en attendant le dénouement dans la soirée de jeudi du groupe F, dont le troisième est sûr de terminer devant le Soudan et la Sierra Leone puisque la Tunisie, actuel 3e, compte déjà 3 points. Les autres affiches déjà fixées sont Sénégal-Cap-Vert, Burkina Faso-Gabon, Maroc-Malawi et Côte d'Ivoire-Égypte.

Mercredi 19 janvier

Cap-Vert et Malawi qualifiés comme meilleurs troisièmes

Le Cap-Vert et le Malawi, qui comptent chacun quatre points, sont assurés de figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes (sur six) repêchés en 8es de finale de la Coupe d'Afrique, après les résultats de mercredi. La Côte d'Ivoire, elle, est qualifiée de toutes façons, au pire parmi les meilleurs troisièmes, avant même son choc de jeudi (17h) contre l'Algérie, à Douala.

Le Cap-Vert avait déjà atteint les quarts de finale en 2013, pour sa première participation. En revanche, c'est la première fois pour le Malawi, qui participe à sa troisième CAN. Le Soudan, 3e du groupe D avec un seul point, après sa défaite mercredi contre l’Égypte (1-0), est un moins bon troisième que le Cap-Vert, le Malawi et les Comores.

Les Comores, 3es du groupe C avec trois points et une différence de buts de -2, sont aussi derrière le Malawi et le Cap-Vert au classement des meilleurs troisièmes, en attendant les quatre derniers matches du 1er tour, jeudi. Il reste encore un espoir pour les Comores, qui participent pour la première fois à la CAN: il faut que l'un des deux troisièmes des groupes E et F, jeudi, termine moins bien classé, dans son groupe, que les Comores.

L'Égypte sans souci, Salah acclamé

L’Égypte a assuré sans trembler sa place en 8e de finale en dominant le Soudan (1-0), trop limité pour résister à la bande à Salah, mercredi à Yaoundé à la Coupe d'Afrique des nations. Mais les «Pharaons» terminent deuxièmes derrière le Nigeria, qui a battu la Guinée Bissau (1-0) et se préparent un potentiel 8e de finale choc contre le vainqueur du groupe, qui pourrait être la Côte d'Ivoire.

Salah n'a pas marqué, le but égyptien est signé Mohamed Elsayed (35e), mais le capitaine est resté la star du match, acclamé par la belle affluence du stade Ahidjo même quand il est parti tirer un corner (71e)! Le public a ronronné de plaisir à chaque action de la star de Liverpool, quand il a manqué d'un souffle une passe en petit-pont (18e) ou quand a mis le feu dans la défense sur ses dribbles, provoquant une belle parade de Mohamed Mustafa (60e).

Douze joueurs de la Tunisie atteints du Covid

Douze joueurs de la sélection tunisienne sont atteints du Covid, dont la star de l'équipe, l'attaquant de Saint-Étienne, Wahbi Khazri, à la veille d'un match décisif de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) contre la Gambie, a annoncé la Fédération tunisienne de football sur sa page Facebook.

«Ce soir (mercredi), les joueurs ont participé à une séance d'entraînement en présence de seize joueurs et en l'absence du reste (NDLR: de la sélection de 28 équipiers) en raison de leur contamination par le Covid-19», a précisé la Fédération, alors que la Tunisie espère se qualifier pour les 8es de finale. La fédération a indiqué que «mardi des tests ont révélé la contamination de Ali Maaloul, Ayman Dahmen, Ghailene Chaalali, Mohamed Ali Ben Romdhane, Wahbi Khazri, Ali Jmal et Mohamed Amine Ben Hmida qui ont été isolés du groupe».

Mardi 18 janvier

Les Comores créent la surprise contre le Ghana

Les Comores ont créé la sensation ce mardi, en battant le Ghana (3-2) lors de la 3e journée de phase de poules. Les «Cœlacanthes» sont pourtant 132e au classement FIFA, alors que le Ghana est 52e.

Les Comores ont même mené 2-0. La star Ben El Fardou a marqué le premier but de l'histoire de son pays à la CAN, au bout d'un contre éclair (4e), mais le héros restera Ahmed Mogni, auteur du 2-0 (62e) et surtout du but du 3-2 (85e). Les Cœlacanthes se sont quand même fait très peur, car Richmond Boakye a tout de suite réduit l'écart (2-1, 64e), puis Alexander Djiku a égalisé (2-2, 77e).

L'ambiance a été très chaude dans le couloir après le match, tout près de la salle de presse du stade Ahidjo de Yaoundé, où des éclats de voix ont longtemps retenti. Mais le spectacle sur la pelouse était superbe. Les Comores, pour leur première CAN, conservent un petit espoir de jouer les 8es de finale en terminant parmi les quatre meilleurs troisièmes, mais elles ont déjà deux troisièmes devant elles, Cap-Vert et Malawi, 4 points chacun.

Magnifique Gabon-Maroc

Soirée à grand spectacle en Coupe d'Afrique mardi avec un magnifique Gabon-Maroc (2-2). Le Maroc étant déjà qualifié, «Coach Vahid» a fait tourner, et titularisé le gardien numéro 2, Monir El Kajoui, à la place de Yassine Bounou. D'autres titulaires ont commencé sur le banc, comme Ghanem Saïss, Imran Louza, Selim Amallah et Sofiane Boufal.

Le Maroc a encaissé son premier but de la compétition sur une glissade, quand Soufiane Chakla a perdu ses appuis, se retrouvant à plat ventre et offrant un boulevard à Allevinah (21e). Mais les joueurs d'Halihodzic sont revenus deux fois: d'abord sur un penalty de Boufal (73e s.p.) et enfin sur un magnifique coup franc du Parisien Achraf Hakimi (84e), trois minutes après le csc d'Aguerd.

Le Sénégal encore très décevant, mais qualifié avec la Guinée

Le Sénégal, toujours aussi décevant, a assuré sans gloire la première place de son groupe après un nouveau 0-0, contre le Malawi, suivi de la Guinée, également décevante, mardi, à la Coupe d'Afrique des nations (CAN). Un seul but, sur penalty, en trois matches, a donc suffi aux Sénégalais pour se qualifier et rester à Bafoussam pour son 8e de finale, le 25 janvier, contre un troisième de groupe.

La Guinée aussi a beaucoup déçu contre le Zimbabwe: battue 2-1 à Yaoundé, elle conserve sa deuxième place et affrontera le 24 janvier la Tunisie, le Mali ou la Gambie. Ce sera sans Naby Keita, qui a reçu un second avertissement dans le tournoi. «On perd notre capitaine, notre meilleur joueur notre star» a regretté le sélectionneur guinéen, Kaba Diawara. Le Malawi, avec 4 points, peut espérer passer parmi les quatre meilleurs troisièmes et se qualifier pour la première fois de son histoire pour la phase à élimination directe.

Lundi 17 janvier

Le Cameroun se contente d'un nul

Le Cameroun a été tenu en échec par le Cap-Vert (1-1), mais conserve la première place de son groupe grâce au cinquième but de Vincent Aboubakar à la CAN, lundi, à Yaoundé. Moins brillants offensivement que contre l’Éthiopie (4-1), les «Lions Indomptables» joueront leur 8e de finale le 24 janvier à Yaoundé, dans ce stade d'Olembé mal garni en début de match, et proche de sa jauge autorisée, 80%, au coup de sifflet final. La suite du programme risque de se corser nettement, car le pays hôte pourrait bien hériter d'un monstrueux troisième de groupe, le Ghana, la Côte d'Ivoire ou l'Algérie!

Le Burkina Faso, qui a fait match nul (1-1) contre l'Éthiopie dans l'autre rencontre de la journée, termine deuxième avec 4 points, devançant le Cap-Vert qu'il a battu (1-0) lors de la phase de poule. Mais les «Tiburones Azules» (Requins Bleus), avec 4 points également, peuvent espérer finir parmi les quatre meilleurs troisièmes, qui participeront aux 8es de finale. Le Cameroun a une fois encore compté sur son capitaine, Vincent Aboubakar (39e), qui a repris dans le but une frappe déviée par Edilson «Diney» Borges.

Samedi 15 janvier

L'Égypte peut remercier Mohamed Salah

L'Égypte, après une entrée ratée contre le Nigeria (1-0), a réagi contre la Guinée-Bissau et signé un premier succès dans la Coupe d'Afrique des nations (1-0) grâce à un but de sa star Mohamed Salah samedi à Garoua.

«Mo» Salah a ouvert le score en reprenant de volée (69e) une louche de «Trezeguet» - Mahmoud Hassan de son vrai nom - et délivré les Pharaons, peu tranchants.

Le Nigeria bat le Soudan et file en 8es

Le Nigeria a rejoint le Cameroun et le Maroc en 8es de finale de la Coupe d'Afrique des nations en remportant lui aussi une deuxième victoire, contre le Soudan (3-1), débordé samedi à Garoua. Les «Green Eagles» sont les maîtres du Nil. Ils confirment la très belle impression laissée contre l'Égypte (1-0) au premier match.

Samuel Chukwueze (3e), sur une remise de Joe Aribo, Taiwo Awoniyi (45e+1), avec un coup de billard sur un défenseur, et Moses Simon (46e), après un long appui sur Awoniyi, ont concrétisé la domination des Nigérians. Les Aigles volaient trop haut pour les «Crocodiles», à qui il reste une sorte de derby du Nil contre l'Égypte pour espérer se qualifier.

Les Soudanais ont eu de mal à rivaliser avec le géant d'Afrique. Ils ont réduit le score sur un penalty de Walieldin Khedr (70e), star d'Al-Hilal Omdurman, un des deux grands clubs de Khartoum avec El Merreikh. La sanction est venue après une double faute d'Ola Aina sur Mustafa Karchom, une en marchant sur son pied, l'autre en tirant son maillot. Il a cependant fallu l'arbitrage vidéo pour les détecter. Sinon, hormis une frappe de Yasin Ahmed (8e) de peu à côté, les Soudanais ont eu trop de peine à approcher le but de Maduka Okoye.

Vendredi 14 janvier

Le Gabon arrache le nul, le Ghana crie à la «petite équipe» antisportive

Le Gabon a logiquement égalisé dans les dernières minutes contre le Ghana (1-1), mais André Ayew les a traités de «petite équipe» pour avoir manqué de fair play, vendredi à Yaoundé à la Coupe d'Afrique.

«C'est très petit de leur part, mais c'est comme ça avec les petites équipes», a pesté Ayew, le visage fermé en conférence de presse. Auteur de l'ouverture du score (18e), le capitaine conteste le fait que les «Panthères» aient joué un ballon mis en touche par Baba Rahman, car Daniel-Koffi Kyereh était au sol. Et c'est sur cette action que Jim Allevinah a égalisé (88e).

La délégation ghanéenne était folle de rage contre ce but. «Dédé» Ayew était furieux, son frère Jordan aussi. À la fin du match une bagarre a même éclaté au centre du terrain.

Le Maroc en 8e de finale malgré Ben Boina, gardien des Comores

Le Maroc s'est qualifié pour les 8es de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en battant les Comores (2-0) dont le gardien Salim Ben Boina a été le héros du stade Omnisports de Yaoundé.

Solides, les hommes de Vahid Halilhodzic ont marqué tôt, par Selim Amallah (17e), puis contenu leur adversaire avant dix dernières minutes plus folles, après un penalty de Youssef En-Nesyri arrêté par Ben Boina (83e).

Sofiane Alakouch (89e) a finalement signé le but du 2-0, concrétisant l'écrasante domination marocaine.

Après la victoire contre le Ghana (1-0), les «Lions de l'Atlas» assurent leur place en 8es de finale. Ils vont pouvoir bichonner leurs attaquants blessés ou positifs au Covid. En-Nesyri a joué les 25 dernières minutes, Ryan Mmaee attend un test négatif.

Triste nul entre le Sénégal et la Guinée

Quasiment qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) après un match globalement terne, Sénégal et Guinée ont terminé dos à dos (0-0), à Bafoussam (Cameroun) leur derby ouest-africain, qui s'est seulement un peu animé en seconde mi-temps.

Les deux sélectionneurs, anciens coéquipiers au Paris Saint-Germain en 2000, s'étaient légèrement chambré ces derniers jours.

Décevant en entrée contre le Zimbabwe (1-0), le Sénégal, bien qu'il soit diminué par des absences notables, n'a pas encore assumé le statut de favori que lui prêtent bon nombre d'observateurs, lui qui court après sa première CAN, après deux finales perdues, en 2002 et lors de la précédente édition en 2019.

À l'inverse, la Guinée, dont la meilleure performance est d'avoir terminé deuxième de la compétition continentale en 1976 derrière le Maroc, réalise un début de tournoi encourageant, après son succès initial contre le Malawi (1-0).

Jeudi 13 janvier

Le Cap-Vert battu

Le Burkina Faso a dominé jeudi le Cap-Vert (1-0) à Yaoundé (Cameroun) et ainsi décroché son premier succès dans la Coupe d'Afrique des nations (CAN). L'attaquant Hassane Bandé a inscrit le seul but de la rencontre, à la 39e minute. Dans l'autre match du groupe A disputé plus tôt jeudi, également dans le stade d'Olembe à Yaoundé, le Cameroun a décroché sa qualification pour les huitièmes de finale en battant l'Éthiopie (4-1).

Au classement, le pays organisateur compte six points et l'Éthiopie aucun, alors que le Burkina Faso devance grâce à une meilleure attaque le Cap-Vert, qui possède comme les Étalons trois unités. Lors de la troisième et dernière journée de la phase de poules, lundi, le Burkina Faso affrontera l'Éthiopie alors que le Cap-Vert sera opposé au Cameroun.

Le Cameroun premier qualifié

Le Cameroun est la première équipe qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) après avoir dominé l'Éthiopie (4-1) jeudi à Yaoundé pour son deuxième match dans la compétition, disputée à domicile. Les Éthiopiens ont ouvert le score dès la 4e minute par Dawa Hotessa mais Karl Toko-Ekambi a répliqué rapidement, seulement quatre minutes plus tard.

Vincent Aboubakar a ensuite signé un doublé en l'espace de deux minutes en seconde période (53e, 55e) avant que Toko-Ekambi n'ajoute lui aussi un deuxième but personnel (67e). Dans le groupe A, l'équipe entraînée par Toni Conceiçao compte six points après son succès initial contre le Burkina Faso (2-1).

L'Éthiopie, déjà battue au premier match par le Cap-Vert (1-0), peut encore espérer se qualifier au titre des meilleurs troisièmes malgré une différence de buts peu favorable.

Mercredi 12 janvier

La Côte d'Ivoire au rendez-vous La Côte d'Ivoire n'a pas forcé son talent pour ouvrir sa campagne dans le Groupe E de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) par une courte victoire, logique mais décevante, contre la Guinée équatoriale (1-0), mercredi à Douala.

Les Eléphants, plus forts sur le papier et parfaitement organisés par leur entraîneur français Patrice Beaumelle, ont dû leur salut à un joli but de Max-Alain Gradel (5e), l'ancien joueur de Toulouse et de Saint-Etienne, sur un tir puissant du droit, en tout début de match, après un ballon perdu, puis récupéré, puis mal relancé par la défense guinéenne.

Cette victoire n'est pas convaincante mais elle est cruciale pour la Côte d'Ivoire dans ce groupe E dont elle prend la tête. Elle rencontrera dans son 3e match l'Algérie, qui avait fait match nul mardi avec la Sierra Leone. Et les Algériens seraient bien inspirés de se méfier des Guinéens dans leur prochain match.

Chaos et polémique pour clore Mali-Tunisie Scénario ahurissant à la Coupe d'Afrique des nations: la 90e minute de Mali-Tunisie (1-0) n'est pas terminée que l'arbitre siffle les trois coups finaux, provoquant la colère des Tunisiens, qui refuseront de reprendre la rencontre, mercredi à Limbé.

«Sa décision est inexplicable, je n'arrive pas à comprendre», soupire le sélectionneur Mondher Kebaier. «On va voir les décisions qui vont suivre», poursuit-il dans une déclaration qui laisse augurer de démarches tunisiennes pour contester le résultat.

L'arbitre zambien Janny Sikazwe risque bien d'entrer dans la légende du foot africain... La Tunisie elle risque une sanction pour avoir refusé de reprendre le match. Mais «les joueurs étaient dans le bain de glace pendant 35 minutes» et on «nous demande de revenir», proteste le coach tunisien.

En fin d'après-midi, la Confédération africaine de football (CAF) n'avait pas réagi, annonçant seulement le décalage de trois-quart d'heure du coup d'envoi du match suivant, Mauritanie-Gambie, prévu sur le même terrain.

Mardi 11 janvier

Le Nigeria dompte l'Égypte de Salah

Le Nigeria a pris le meilleur sur l'Égypte dans le premier choc de la phase de groupes de la Coupe d'Afrique des nations mardi (1-0). Un superbe but de l'attaquant de Leicester Kelechi Iheanacho (30e) a récompensé les Super Eagles, leur offrant les trois points de la victoire.

L'Algérie rate son entrée

Si le Sénégal, autre favori, s'en est sorti la veille avec un penalty de la dernière seconde contre le Zimbabwe (1-0), l'Algérie a bafouillé son football jusqu'au bout et signé le premier 0-0 de la compétition. Seule maigre consolation, les «Verts» se contentent d'allonger leur série d'invincibilité à 35 matches, à deux unités du record établi par l'Italie (37). Ils peuvent l'égaler s'ils ne perdent pas contre la Guinée Équatoriale ni la Côte d'Ivoire, leurs prochains adversaires dans le groupe E, qui s'affrontent mercredi (14h).

Mais les hommes de Djamel Belmadi, qui n'ont pas montré grand-chose d'un prétendant à la victoire contre des «Leone Stars» impeccables de discipline, devront en faire beaucoup plus pour ne pas perdre contre les Éléphants.

Les Verts et Bleus de John Keister ont même d'abord dominé. En première période, les seules occasions ont été sierra-léonaises, une frappe en pivot d'Alhadji Kamara (5e) et une tête puissante d'Umaru Bangura (23e). Après la pause, les Algériens ont frôlé le pire quand Alhadji a cru ouvrir le score, mais il était hors-jeu (48e).

Les champions d'Afrique ont enfin réagi sur une passe de leur leader Riyad Mahrez pour Yacine Brahimi, contré par le gardien Mohamed Kamara (52e). Les Algériens ont pris l'ascendant dans la dernière demi-heure, mais sans réussite. Leur plus belle occasion est venue d'une frappe de Sofiane Bendebka qui filait vers le but, détournée par Steven Caulker, le défenseur de Fenerbahçe (67e).

Une frappe de Mahrez a été détournée par un Moh Kamara héroïque (81e), et Saïd Benrahma aurait pu marquer sur son tout premier ballon, mais il a topé sa reprise (86e). Une ultime tête de Baghdad Bounedjah n'a pas permis à l'Algérie de refaire le coup du Sénégal la veille (90e+4).

Pour sa troisième participation à la CAN, la Sierra Leone, qualifiée après un dernier match houleux contre le Bénin, pollué par une histoire de tests positifs douteux, s'en tire avec un résultat historique. En se tombant dans les bras, les Sierra-Léonais ont fêté ce 0-0 contre le champion d'Afrique comme une victoire.

Lundi 10 janvier

Le Maroc de Boufal remporte contre le Ghana le premier choc

Le Maroc a remporté contre le Ghana (1-0) le premier choc entre poids lourds de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) grâce à un but de Sofiane Boufal, lundi à Yaoundé, au stade Omnisports Amadou Ahidjo.

Et le groupe marocain a enseveli Vahid Halilhodzic sous sa joie collective. Le précieux but de l'attaquant d'Angers (83e) a libéré une équipe qui piétinait. Il offre la victoire aux Lions de l'Atlas au moment où les Black Stars avaient pris l'ascendant.

Une dizaine de minutes plus tôt, l'épatant duo d'ailiers ghanéens, Joseph Paintsil-Kamal Sulemana, s'était créé une énorme occasion. C'est cruel pour le Ghana, mais mérité pour Boufal, meilleur joueur de son équipe, le seul à secouer l'arrière-garde des Black Stars dans une première période très fermée.

Les deux équipes en ont montré un peu plus offensivement après la pause, le match a basculé sur un petit coup du sort: en contrant le dribble de Zakaria Aboukhlal, le malheureux Thomas Partey a involontairement envoyé le ballon dans les pieds de Boufal, qui a enveloppé sa frappe.

Le Sénégal à la dernière seconde

Les crocs élimés par le Covid et onze absences, les Lions de la Teranga ont mollement mâchouillé les «Warriors» du Zimbabwe avant de les croquer sur un penalty consécutif à une main de Kelvin Madzongwe sur une frappe de Pape Gueye. L'arbitrage vidéo a confirmé la sanction, et Sadio Mané n'a pas raté l'occasion, d'un contrepied parfait, d'éviter aux siens des débuts ratés (90e+7). Même privés de onze joueurs,les Lions avaient de la marge, théoriquement, pour digérer les Zimbabwéens.

Il leur manquait certes leurs deux premiers gardiens, Édouard Mendy et Alfred Gomis, ou leur chef de défense, Kalidou Koulibaly. Mais la défense n'a pas été beaucoup sollicité, et Seny Dieng, de Queens Park Rangers, le troisième gardien, a assuré.

Et puis le Zimbabwe aussi a des soucis, arrivé à la CAN sans deux de ses vedettes, Marsall Munetsi (Stade de Reims) et Marvelous Nakamba (Aston Villa), blessés, et avec le Lyonnais Tino Kadewere sur le banc.

Les Lions ont eu les meilleurs occasions, mais se sont montrés trop maladroits devant la surface et une défense zimbabwéenne bien organisée. Ils ont eu trop tendance à s'en remettre systématiquement à la star Sadio Mané. C'est tout de même ce dernier qui les a libérés.

Dimanche 9 janvier

Le Cameroun débute sa CAN par une victoire

Ouverture réussie. Le Cameroun a commencé sa Coupe d'Afrique (CAN) à domicile en renversant le Burkina Faso (2-1), grâce à deux penalties de son capitaine, Vincent Aboubakar. Le rugissement final du stade d'Olembé ressemblait à un ouf! Les Lions indomptables avaient suffisamment de marge sur les Étalons, diminués par le forfait de cinq joueurs touchés par le Covid tardivement, l'avant-veille du match d'ouverture de la 33e CAN. Favori logique, pays organisateur et cinq fois vainqueur, le Cameroun n'a pas donné une leçon, mais pu compter sur le sang-froid de Vincent Aboubakar a fait rugir deux fois le stade d'Olembé: un penalty à gauche, un à droite. L'essentiel pour le Cameroun était assuré.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.