Football

01 août 2019 13:57; Act: 01.08.2019 15:32 Print

Les Rangers font «le spectacle» en ville

LUXEMBOURG - Ils sont fin prêts. Les fans des Glasgow Rangers envahissent petit à petit le centre-ville de Luxembourg, ce jeudi, avant le match face au Progrès Niederkorn (19h30).

Voir le diaporama en grand »

Le place d'armes aux couleurs des Glasgow Rangers.

Sur ce sujet
Une faute?

Ils étaient repartis du Luxembourg humiliés et en colère en 2017. «Mais cette fois-ci, notre équipe est bien meilleure et nous avons Steven Gerrard sur le banc», note Clyde, un fidèle supporter des Rangers, très confiant après la victoire du match aller à Ibrox Park (2-0).

En 2017, leur succès 1-0 à domicile face au Progrès n'avait pas suffi, puisque les joueurs de Niederkorn l'avaient emporté à la surprise générale 2-0 au retour. «Ça n'arrivera pas deux fois de suite, c'est impossible» prévient Bruce, la trentaine, bière à la main.

Des centaines de supporters dans les rues

Comme lui, ils étaient déjà plusieurs centaines, ce jeudi, vers 14h30, réunis sur la place d'Armes, de Luxembourg-Ville. Histoire de se chauffer un peu et de faire l'état des lieux des nombreuses banderoles et drapeaux aux couleurs de leur équipe préférée qu'ils ont amené dans leurs bagages.

Dans une ambiance très bon enfant, ils entamaient aussi régulièrement leurs chants de supporters. Et lorsqu'un ballon de football est apparu au milieu de la place, les séances de jonglages accompagnées de grand cris d'encouragements ont démarré.

Leur niveau footballistique étant assez faible, à l'inverse pour certains de leur taux d'alcoolémie, le ballon a plusieurs fois atterri sur les terrasses alentours. La plupart des «spectateurs» ont pris cela avec le sourire. Mais pas deux dames d'une soixantaine d'années.

Tranquillement installées sur un banc, elles ne se sont alors pas gênées pour tenter de calmer les Écossais... et ça a marché! Une belle inspiration pour les joueurs du Progrès ce soir.

(Philippe Di Filippo / L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.