Champions League

18 octobre 2021 17:17; Act: 18.10.2021 17:59 Print

5 choses à savoir sur le FC Sheriff, le club de Séba Thill

Le FC Sheriff Tiraspol de Sébastien Thill, qui défie l'Inter Milan, mardi en Champions League, fait la loi dans le groupe D. Que faut-il savoir sur ce club?

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le but de Sébastien Thill et la victoire spectaculaire du Sheriff Tiraspol face au Real Madrid a mis un peu plus en lumière ce modeste club moldave. Voici cinq choses à savoir sur ce Petit Poucet issu d'une obscure et nébuleuse enclave séparatiste prorusse ayant fait sécession de la Moldavie, la Transdniestrie.

Région séparatiste

Ce club fondé en 1997 est basé en Transdniestrie, un territoire deux fois plus petit que la Corse et dont la principale ville est Tiraspol. Il a fait sécession de la Moldavie après une brève guerre civile dans la foulée de l'effondrement de l'Union soviétique. La Transdniestrie a sa propre monnaie et ses propres forces de sécurité.

Ce territoire est cependant fortement dépendant de la Russie, qui lui fournit gratuitement du gaz et y a déployé 1 500 militaires. Mais la Transdniestrie n'est pas reconnue comme un État par la communauté internationale, y compris par Moscou qui la considère néanmoins comme une tête de pont non loin des frontières de l'UE. Le FC Sheriff évolue dans le championnat de football de Moldavie.

Légion étrangère

Contre le Real Madrid, le FC Sheriff a aligné 11 joueurs étrangers, dont cinq d'Amérique latine. Avec sa légion étrangère, l'équipe de Tiraspol domine son championnat de façon écrasante: elle a remporté 19 des 21 derniers titres.

Mais son budget reste minuscule par rapport à celui des grosses écuries européennes. L'ensemble de son effectif est évalué à 12 millions d'euros par le site spécialisé Transfermarkt, soit un sixième de la valeur du milieu défensif brésilien du Real Madrid Casemiro.

Le FC Sheriff, qui avait participé jusque-là quatre fois à la Ligue Europa, fait sensation pour ses débuts en Ligue des champions.

Nébuleux propriétaire

Le FC Sheriff est la propriété d'un conglomérat éponyme qui a été fondé au début des années 1990 par deux anciens policiers soviétiques. Le groupe jouit d'un quasi-monopole économique et politique sur la Transdniestrie.

Ce territoire est souvent décrit comme le paradis des trafiquants en tout genre et la direction de Sheriff a été accusée de corruption. Le conglomérat possède notamment des supermarchés et des stations-service qui partagent avec le club de football le même logo: une étoile de shérif à cinq branches.

L'emprise du groupe est tel qu'en 2015, le média d'investigation RISE Moldova a surnommé la Transdniestrie la «république de Sheriff», affirmant qu'un tiers du budget de l'enclave finissait dans les coffres d'entreprises du groupe.

Cognac, caviar, casino

Sheriff possède la célèbre distillerie de cognac KVINT, fondée en 1897 sous l'Empire russe. Autre activité de choix, le groupe possède un élevage d'esturgeons bélugas qui fournissent un caviar prisé.

L'entreprise Aquatir, propriété de Sheriff, a mis la main sur 20 bélugas albinos qui, en 2022, seront en âge de donner un rarissime caviar doré qui se monnaie en moyenne autour de 17 000 euros le kilo. Et si le cognac et le caviar ne suffisent pas à mettre les touristes en appétit, Tiraspol met aussi à leur disposition un casino.

Imagerie soviétique

Malgré son capitalisme débridé, la Transdniestrie reste un musée à ciel ouvert de l'époque soviétique. Une statue de Lénine trône au centre de Tiraspol et un buste du leader communiste monte la garde devant le bâtiment de la mairie qui a conservé son nom d'origine: la Maison des Soviets.

Le drapeau de la Transdniestrie reste frappé des symboles communistes les plus connus: la faucille et le marteau, ainsi qu'une étoile rouge.

(L'essentiel/AFP)