Football-Espagne

10 octobre 2017 14:58; Act: 10.10.2017 16:49 Print

Ce qui arrivera au Barça en cas d'indépendance

Le club catalan risquerait gros en matière financière et sportive, s'il devait être amené à quitter la Liga.

storybild

Le Barça disputera-t-il toujours la Liga?

  • par e-mail
Sur ce sujet

En cas d'indépendance, quel avenir pour les clubs catalans du championnat d'Espagne? Le FC Barcelone, le plus puissant d'entre eux, marche sur un fil entre une législation espagnole contraignante et l'impératif économique de continuer à disputer une compétition de haut niveau.

Quels sont les clubs concernés?

La Catalogne, place forte du sport en Espagne, compte trois clubs en première division de football (FC Barcelone, Espanyol Barcelone et Gérone) et trois en deuxième division (réserve du Barça, Gimnastic Tarragone, Reus). Le plus connu d'entre eux est évidemment le FC Barcelone, géant planétaire cinq fois vainqueur de la Ligue des champions et membre fondateur de la Liga espagnole en 1928/1929, au même titre que le Real Madrid, son grand rival.

Que prévoit la réglementation?

La Loi du sport espagnole ne permet pas à des clubs issus d’États étrangers d'évoluer en Liga, exceptées les équipes de la principauté d'Andorre. Et dans son article 32, cette loi établit que les clubs ne peuvent participer aux compétitions officielles espagnoles ou internationales que s'ils sont membres de fédérations régionales «intégrées dans les fédérations sportives espagnoles correspondantes». En clair, si la fédération de football catalane (FCF) abandonnait la tutelle espagnole, les clubs catalans devraient quitter la Liga... à moins d'une réforme de la législation espagnole.

L'exclusion du Barça serait-elle automatique?

Non, selon Alberto Palomar, docteur en droit et magistrat: la loi catalane dite de «transition», qui s'activerait en cas d'indépendance, prévoit le maintien de toute loi espagnole compatible avec le nouvel ordre juridique, explique ce professeur de l'université Carlos III de Madrid. Ce qui concerne la Loi du sport. «Tant que ces fédérations (catalanes) restent intégrées, les clubs peuvent jouer et les joueurs peuvent représenter l'Espagne», explique-t-il.

Le président de la Ligue espagnole (LaLiga) Javier Tebas, jusque-là partisan d'une ligne dure, a déclaré la semaine dernière qu'en cas d'indépendance, il consulterait les clubs catalans afin de «connaître leur opinion et leur position». Excluant toute «rupture immédiate», il a laissé entendre que le championnat en cours devrait pouvoir aller à son terme.

Le Barça peut-il jouer en France? Ou ailleurs?

Citant l'exemple de l'AS Monaco qui joue en Ligue 1 française, certains ont imaginé le rattachement du Barça au championnat d'un autre pays que l'Espagne. Mais selon Alberto Palomar, la reconnaissance de la FIFA mettrait du temps à intervenir, comme dans les cas de Gibraltar ou du Kosovo. Et sans elle, impossible pour la fédération catalane de passer un accord avec une autre fédération nationale, comme l'ont fait Monaco (France) et Andorre (Espagne).

D'ailleurs, un tel rattachement poserait question au niveau sportif: à quel étage intégrer l'ogre Barça? Directement en 1re division, au mépris des règles de montée-descente? Reste l'option d'un championnat de Catalogne, forcément dévalué, et qu'il faudrait faire reconnaître par l'UEFA pour pouvoir accéder à la Ligue des champions. Interrogées par l'AFP, la FIFA et l'UEFA n'ont pas fait de commentaire.

Quel impact économique d'un départ du Barça?

En 2015, Javier Tebas déclarait que le clasico Real-Barça était le «joyau de la Liga». Sans le match de clubs le plus regardé au monde (650 millions de téléspectateurs), le montant des droits télévisés espagnols (1,6 milliard d'euros annuels aujourd'hui) baisserait beaucoup, même si d'autres clubs pourraient tenir tête au Real Madrid, comme l'Atletico Madrid, Séville ou Valence.

José Maria Gay de Liébana, professeur d'économie à l'Université de Barcelone, chiffre à «au moins 200 millions d'euros» l'impact sur les droits TV d'un départ du Barça. Côté blaugrana, être privé de la manne télévisuelle espagnole (environ un quart de ses 700 millions d'euros de revenus en 2016/17) serait ruineux... «Ce serait un pas en arrière, un coup fatal», relève l'économiste, qui prophétise le départ des stars du club. «Le Barça ne pourrait plus disposer de figures internationales. Il deviendrait un club moyen».

Quelle décision pour le Barça?

Impliqué en faveur du «droit à décider» de la Catalogne, le FC Barcelone ne souhaite pour le moment pas se prononcer sur une «hypothétique» indépendance et assure être concentré actuellement sur un seul scénario: «Jouer et essayer de gagner» la Liga espagnole.

«Si, au conditionnel, le Barça devait décider dans quel championnat jouer, ou quoi faire après cette hypothétique indépendance, le plus logique serait de consulter les socios (supporters-actionnaires), qui sont les propriétaires» du FC Barcelone, déclare une source du club. Le Barça n'est néanmoins pas inquiet, assure cette source, car «n'importe quel championnat d'Europe, y compris le championnat espagnol, souhaiterait avoir un club comme le Barça parmi ses participants».

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pas folle la Taupe le 10.10.2017 15:06 Report dénoncer ce commentaire

    Bien fait pour eux si ils risquent, ils ont soutenus l'indépendance et bien qu'ils assument en cas de sortie de l'Espagne!!

  • Karl Marx le 10.10.2017 20:40 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà ceux qui arrive quand on veut le beurre et l'argent du beurre .

  • Sacha Touille le 10.10.2017 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    la Barça intégré en D2 française, ça me ferait bien rire.

Les derniers commentaires

  • BarcaShaki le 11.10.2017 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Le Barça ira au Qatar voyons, ou aux Emirats. Enfin il y aura aussi la Chine.

  • Karl Marx le 10.10.2017 20:40 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà ceux qui arrive quand on veut le beurre et l'argent du beurre .

  • Tous perdants le 10.10.2017 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Barça jouerait la ligue catalane. Aucun grand pays ne voudrait du Barça pour des raisons politiques.

  • Sacha Touille le 10.10.2017 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    la Barça intégré en D2 française, ça me ferait bien rire.

  • Sacha le 10.10.2017 15:54 Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons un cas similaire en Ukraine! Les équipes de la région des rebelles continuent à jouer dans le championnat ukrainien et elles représentent l'Ukraine dans les compétitions européennes. Ce qui change c'est qu'elles jouent à Liv au lieu de chez elles! Puis il y a aussi Monaco qui joue dans e championnat français! Tout est faisable!

    • Mike le 10.10.2017 20:55 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi lui a-t-on mis des pouces vers le bas? Il a seulement livré une information sans prendre position! Drôle de monde quand même!

    • Citoyen 57 le 11.10.2017 18:27 Report dénoncer ce commentaire

      Tout a fait Mike .