Cyclisme/ Tour de France

05 décembre 2017 13:57; Act: 05.12.2017 14:18 Print

Peter Sagan renonce à son appel devant le TAS

Le champion du monde de cyclisme, le Slovaque Peter Sagan, a renoncé à son appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) contestant son exclusion du dernier Tour de France.

Peter Sagan a été exclu du Tour 2017 après le sprint de Vittel, marquée par la chute du Britannique Mark Cavendish qui avait eu l'omoplate droite fracturée dans l'accident.

Sur ce sujet

Le champion du monde de cyclisme, le Slovaque Peter Sagan, a renoncé à son appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) contestant son exclusion du dernier Tour de France, a annoncé mardi l'Union cycliste internationale (UCI). Sagan a été dédouané de toute faute intentionnelle au vu de séquences vidéo non disponibles lors de la décision rendue au soir de la 4e étape du Tour de France à Vittel.

«Les parties ont convenu de ne pas poursuivre les procédures judiciaires», a déclaré la fédération internationale en titrant son communiqué «L'UCI et Peter Sagan satisfaits de mettre fin à leur différend». L'annonce est intervenue au matin de l'audience prévue devant le TAS à Lausanne (Suisse) avec, d'une part Sagan et son équipe Bora, d'autre part l'UCI.

«Je suis conforté dans mon idée que ni Peter ni Bora n'ont commis d'erreur»

Le coureur de l'équipe Bora, favori pour le maillot vert du classement par points, a été exclu du Tour 2017 après le sprint de Vittel, marquée par la chute du Britannique Mark Cavendish qui avait eu l'omoplate droite fracturée dans l'accident. Les commissaires avaient disqualifié Sagan pour sprint dangereux. «Notre objectif a toujours été de montrer que Peter n'avait pas causé la chute de Mark Cavendish», a insisté le manager de l'équipe allemande, Ralph Denk. «Je suis conforté dans mon idée que ni Peter ni Bora n'ont commis d'erreur».

«Les parties ont convenu que la chute était un incident de course regrettable mais non-intentionnel et que les commissaires UCI avaient pris leur décision en fonction de leur meilleur jugement eu égard aux circonstances», a précisé l'UCI, sous-entendant que le champion du monde n'aurait pas dû être sanctionné si sévèrement.

(L'essentiel/ AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peto le 06.12.2017 19:36 Report dénoncer ce commentaire

    enfin, c’etait evident en regardant les videos de plus pres et lentement. Maintenant, il faudrait dire a haute voix qui en est reaponsable et faire des excuses au moins...

Les derniers commentaires

  • Peto le 06.12.2017 19:36 Report dénoncer ce commentaire

    enfin, c’etait evident en regardant les videos de plus pres et lentement. Maintenant, il faudrait dire a haute voix qui en est reaponsable et faire des excuses au moins...