Dylan Pereira

03 septembre 2019 09:00; Act: 03.09.2019 10:56 Print

«Anthoine était un copain, j'ai voulu gagner pour lui»

LUXEMBOURG/SPA - Le Luxembourgeois Dylan Pereira s'est imposé en Porsche SuperCup à Spa dimanche, au lendemain de la mort d'Anthoine Hubert.

storybild

Dylan Pereira a rendu hommage à Anthoine Hubert. (photo: Porsche)

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Comment avez-vous vécu ce succès?

Dylan Pereira: C'était très spécial. Spa, c'est ma course préférée, la plus proche de chez moi. Beaucoup de copains, de sponsors étaient là. J'ai réussi la pole et j'ai su protéger ma position après une grosse bataille. La victoire à Hockenheim en juillet a été un déclic. Depuis, je suis plus fort mentalement.

Le week-end a été marqué par l'accident qui a coûté la vie en F2 à Antoine Hubert…

J'ai regardé le 1er tour de la F2 juste à cet endroit puis je suis retourné à la zone d'hospitalité. C'est là que j'ai appris l'accident. Je n'ai su qu'après que c'était Anthoine, un copain. En voyant les images, j'ai tout de suite compris qu'il lui aurait fallu beaucoup de chance... J'ai voulu gagner pour lui.

Quels liens aviez-vous?

Nous avons roulé ensemble en karting, en Formule Renault... On se parlait à chaque fois qu'on se croisait. C'était un très bon pilote et un gars que j'appréciais.

Comment revenir en piste le lendemain?

Quand on roule, on est pro et concentré. Mais j'y ai beaucoup pensé, avant et après. Tout était plus calme dans le paddock. J'ai porté un brassard noir pour lui. Même sur le podium, l'heure n'était pas aux effusions de joie.

Cela rappelle les dangers du sport auto…

Cela montre que les pilotes risquent tout le temps leur vie pour amuser les gens. Et cela même si les voitures sont plus sécurisées qu'avant

Avez-vous peur?

En pilotant, on prend des risques. On les calcule. Le reste personne n'y peut rien. Il faut faire ce que l'on aime et si cela se passe ainsi, on ne peut rien y changer.

(Recueilli par Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • maxxon le 03.09.2019 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    chapeau champion

Les derniers commentaires

  • maxxon le 03.09.2019 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    chapeau champion