Guido Pella

23 juillet 2019 13:27; Act: 23.07.2019 13:42 Print

«Je ne sais pas si j'aime jouer au tennis»

L'Argentin s'est livré sur sa conception du tennis. Un sport qu'il n'aime pas particulièrement et qu'il pratique pour vivre.

storybild

Guido Pella a été jusqu'en quart de finale à Wimbledon. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Matricule 24 au classement mondial, récent quart de finaliste en Grand Chelem à Wimbledon, Guido Pella a avoué dans une interview à la chaîne de TV argentine Telefe qu'il s'interrogeait sur le fait qu'il voue une grande passion au tennis. L'Argentin vit pourtant une saison exceptionnelle avec un titre (son premier) à São Paulo et déjà 1 149 355 dollars de gains amassés sur le circuit ATP en 2019 (4 129 131 dollars en carrière).

Il a pourtant dit: «Arrivé à 29 ans, je ne sais pas si j'aime jouer au tennis. Je le fais parce que je suis bon et parce que ça me permet d'en vivre». Guido Pella se souvient également qu'il n'a que modérément apprécié sa phase d'apprentissage et regrette les sacrifices qu'il a dû faire étant jeune: «Imaginez, moi m'entraînant à 14 ans seul à Buenos Aires... J'ai perdu des amis. Je ne sais pas ce que c'est de s'asseoir pour manger avec des amis. Je ne me sens pas bien quand je suis dans un groupe de gens».

«J'ai pleuré pendant trois semaines»

L'Argentin évoque aussi les sacrifices de ses parents modestes, à qui il a désormais certainement pu renvoyer l'ascenseur: «On voyageait en voiture entre Bahia et Mendoza, soit 1 200 km. On devait faire le plein tous les 200 km, le tennis coûte très cher. Du jour au lendemain, on m'a dit que je devais aller à Buenos Aires parce qu'un sponsor aimait bien ma façon de jouer. Un dimanche soir, je suis allé dire au revoir à ma mère. Et je suis arrivé seul dans cette grande ville, dans une pension. Je me demandais ce que je faisais là. Les gens étaient hostiles et j'ai pleuré pendant les trois premières semaines».

Guido Pella a en quelque sorte fait une André Agassi. Lui aussi avait déclaré qu'il n'avait jamais aimé le tennis.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vlad le chocolat le 23.07.2019 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh bien, combien de personnes n'aiment pas leur travail et pourtant ils s'y rendent tous les jours pour pouvoir vivre... comme lui.Il a très bien expliqué ses raisons, même si je suis très bien placé pour savoir à quel point il faut avoir de la volonté et aimer ce qu'on fait pour réussir à haut niveau

  • Hugo L le 23.07.2019 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    S'il était Luxembourgeois, il n 'aurait pas besoin de s'abaisser à faire du sport pour vivre.

Les derniers commentaires

  • Hugo L le 23.07.2019 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    S'il était Luxembourgeois, il n 'aurait pas besoin de s'abaisser à faire du sport pour vivre.

  • Vlad le chocolat le 23.07.2019 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh bien, combien de personnes n'aiment pas leur travail et pourtant ils s'y rendent tous les jours pour pouvoir vivre... comme lui.Il a très bien expliqué ses raisons, même si je suis très bien placé pour savoir à quel point il faut avoir de la volonté et aimer ce qu'on fait pour réussir à haut niveau