Football

21 août 2020 09:31; Act: 21.08.2020 12:06 Print

L'incroyable histoire d'amour brésilienne du PSG

Les joueurs brésiliens ont rythmé les 50 ans d'existence du Paris Saint-Germain, finaliste de la Ligue des champions, dimanche, à Lisbonne.

storybild

31 joueurs brésiliens ont porté le maillot du Paris Saint-Germain depuis le début des années 70. (photo: AFP/David Ramos)

Sur ce sujet
Une faute?

Du pionnier Joel Camargo au début des années 1970 à Neymar, les joueurs brésiliens ont rythmé les 50 ans d'existence du PSG, écrivant certaines des plus belles pages de l'histoire du club français, à l'image de l'épopée en Ligue des champions, à Lisbonne.

En inscrivant in extremis le but égalisateur contre l'Atalanta Bergame (2-1) en quart de finale de C1, puis en ouvrant la voie vers la finale de l'édition 2020 contre Leipzig d'un nouveau but en demi-finale (3-0), Marquinhos a perpétué une tradition aussi ancienne que singulière. Après Rai, Ronaldinho, ou encore Thiago Silva, «Marqui» est devenu l'un des nombreux Brésiliens à être entrés dans la légende du club parisien. Au total, ils sont même 31 à avoir endossé le maillot rouge et bleu, soit la nationalité de joueurs la plus représentée dans l'histoire du PSG, après les Français!

Rai, première idole

Si seulement trois joueurs brésiliens ont débarqué dans la capitale lors des deux premières décennies d'existence du club, c'est le début de l'ère Canal+ avec l'entraîneur portugais Artur Jorge qui a accéléré la vague auriverde au début des années 1990.

«C'est l'arrivée de Ricardo (en 1991) qui a entraîné celle de Geraldao puis la mienne. Cela a bien marché, cela a permis d'ouvrir les portes», raconte Valdo, première recrue brésilienne d'envergure du PSG (1991-1995). «Par exemple, quand le PSG nous a dit qu'il avait encore besoin d'un joueur brésilien, j'ai proposé Rai. Je leur ai dit: «Je suis certain que ça va marcher». Maintenant cette histoire continue: il y a Neymar, Thiago Silva, Marquinhos», énumère-t-il, sans oublier Leonardo, l'ancien joueur (1996-1997) devenu directeur sportif du PSG (2011-2013, puis de retour en 2019).

Rai (1993-1997) s'avère en effet plus qu'une bonne pioche. «Tout a changé après lui», estime même Raphael De Angeli, correspondant en France du média brésilien Globo, en charge de la couverture du PSG.

Le champion du monde 1994 devient la première idole brésilienne du Parc, participant notamment aux cinq demi-finales consécutives en Coupe d'Europe, avec la victoire en Coupe des coupes (1996) comme point d'orgue. Le seul trophée européen figurant, pour l'heure, au palmarès du PSG.

De Ronaldinho (2001-2003), entré dans l'histoire mythique des «clasicos» contre l'OM grâce à plusieurs prestations d'anthologie, à Nenê (2010-2013), la quête des nouveaux talents brésiliens devient une obsession chez les recruteurs parisiens.

Mais la filière brésilienne du PSG n'est pas toujours auréolée de succès. À l'image du mystérieux Vampeta ou d'Everton Santos, le flop auriverde le plus retentissant de son histoire. Surnommé «Jean-Claude Robignaud» pour avoir osé se comparer à l'ex-prodige Robinho à son arrivée à l'hiver 2008 dans un PSG en crise, le milieu offensif ne joue que 3 matchs et sera prêté jusqu'à la fin de son contrat...

L’ère Neymar

Comment expliquer toutefois une telle attraction réciproque? «Nous les Brésiliens, nous aimons trop le foot! Je crois que les Parisiens aussi, surtout les joueurs qui ont une magie différente», a expliqué Thiago Silva, capitaine emblématique des années 2010 du PSG, juste avant le début du «Final 8» à Lisbonne.

«La ville de Paris, qui est fantastique, joue beaucoup aussi», renchérit Valdo. L'arrivée des propriétaires qataris en 2011, qui fondent leur projet sur le prestige de la Ville Lumière, alimente encore cette passion. Maxwell, Thiago Silva, Alex, Lucas Moura, David Luiz, Marquinhos, Dani Alves, Neymar... Le Brésil est au cœur du recrutement cinq étoiles. Malgré l'accueil royal et la Tour Eiffel illuminée en son honneur, Neymar, recruté contre la somme record de 222 millions d’euros en provenance du FC Barcelone, a mis du temps avant de s'acclimater à la vie parisienne et de donner la pleine mesure de son talent.

À un match de décrocher une C1 historique, son mariage avec Paris est cependant déjà réussi au niveau marketing, trois ans après le «transfert du siècle».

«Après l'arrivée de Neymar en 2017, l'image du PSG a changé au Brésil, raconte Raphael De Angeli. Les enfants ont décidé de supporter le club de leur idole, alors qu'avant c'était davantage le Real Madrid, Barcelone, l'AC Milan ou l'Inter qui étaient les plus populaires. Ils demandent même à leur parents d'acheter le maillot du PSG». Preuve que l'histoire d'amour entre le PSG et le Brésil semble partie pour durer.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rai the best le 21.08.2020 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Paris aime le brésil et les brésiliens, Rai grand joueur et grand homme

  • Cybertrasch le 21.08.2020 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @seb le Bayern à signé un gros contrat il y a plusieurs mois et tu sais avec qui ?? Fly Émirats ( Émirats Arabes Unis)... Donc aucune leçon à donner la dessus.

  • reinedesabba le 22.08.2020 00:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le psg est un club juste bon a ramasser les miettes

Les derniers commentaires

  • Sniper le 22.08.2020 06:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis quand le PSG représente la France ? Rien de neuf chez les footix non plus à ce que je constate

  • reinedesabba le 22.08.2020 00:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le psg est un club juste bon a ramasser les miettes

  • Bernard le 21.08.2020 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    J'estime que les Brésiliens aiment surtout le fric du Qatar :-)))))

  • Popo le 21.08.2020 14:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cet amour s’arrêtera net a 23h ce soir

  • Nico le 21.08.2020 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les brésiliens aiment surtout l'argent oui....

    • Conirie le 21.08.2020 12:46 Report dénoncer ce commentaire

      tu crois que rai en 1995 a paris gagnait plus que n'importe quel autre footeux du meme niveau au real ou au barca ?