Football

21 septembre 2019 18:52; Act: 21.09.2019 18:55 Print

La VAR aurait coûté le match à Tottenham

Tout proche de mener 2-0, les Spurs ont vu leur deuxième but refusé par la vidéo. Avant de perdre contre Leicester.

storybild

Leicester a renversé Tottenham 2-1 samedi. (photo: AFP/Lindsey Parnaby)

Sur ce sujet
Une faute?

Bien aidé par la VAR, Leicester a renversé Tottenham 2-1, samedi, ce qui lui permet de grimper provisoirement à la 2e place du classement. Avec 11 points en 6 journées, le champion d'Angleterre 2016 en compte un de plus que Manchester City qui reçoit Watford, et quatre de moins que le leader, Liverpool, qui joue dimanche à Chelsea. Tottenham, lui, figure encore au 5e rang avec 8 unités, mais 10 équipes qui n'ont pas encore joué comptent 3 points ou moins de retard sur eux.

Pas besoin d'être fin connaisseur pour identifier le tournant du match. Il s'agit du but du 0-2 refusé à Serge Aurier après une très longue consultation des images par la VAR qui a conclu à un hors-jeu infinitésimal de l'attaquant coréen Son Heung-min au départ de l'action (67e). Une décision qui fera couler beaucoup d'encre même si Leicester s'était, lui aussi, vu refuser le but du 1-0 en première période, mais pour un hors-jeu cette fois-ci incontestable d'Ayoze Perez (16e).

Moins de 180 secondes plus tard, Leicester égalisait par Ricardo Pereira (69e), avant que milieu de terrain James Maddison, très bon pendant tout le match, n'enfonce le clou à 5 minutes de la fin d'une magnifique frappe de 25 mètres. Pour autant le résultat final n'est pas immérité, même si l'inévitable Harry Kane, d'un numéro d'équilibriste improbable, avait réussi à mettre les siens sur la voie du succès à la demi-heure de jeu.

Le gardien de but de Tottenham, Paulo Gazzaniga, qui remplaçait un Hugo Lloris forfait après être devenu papa pour la troisième fois, a eu beaucoup plus à s'employer que son homologue danois Kasper Schmeichel, comme l'attestent les 16 tirs dont 7 cadrés qu'il a subis, contre 11 et 4 en face. Maddison déjà (15e), Perez (39e) ou Jamie Vardy (57e) avaient fait briller le remplaçant du capitaine habituel des Spurs.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.