Everton-Tottenham

05 novembre 2019 20:40; Act: 06.11.2019 16:23 Print

Le carton rouge de Son Heung-​​min a été retiré

Le carton rouge reçu par Son Heung-min, auteur dimanche d'un tacle sur André Gomes, qui s'était fracturé et luxé la cheville pendant Everton-Tottenham, a été retiré.

Sur ce sujet
Une faute?

Le carton rouge reçu par le Coréen Son Heung-min, auteur dimanche d'un tacle sur André Gomes, qui s'était fracturé et luxé la cheville dans sa chute pendant Everton-Tottenham, a été retiré, a annoncé la fédération anglaise (FA) mardi.

«Heung-min Son sera à la disposition de Tottenham lors des trois prochains matches à domicile après qu'une commission indépendante a donné raison à une requête pour expulsion injustifiée», écrit la FA sur son compte Twitter. Dimanche, l'attaquant avait été l'auteur d'un tacle très en retard mais pas particulièrement violent sur le milieu de terrain André Gomes, âgé de 26 ans.

L'arbitre du match, Martin Atkinson, avait dans un premier temps sorti un carton jaune de sa poche. Mais en s'approchant du joueur d'Everton, il s'était rendu compte, comme les joueurs autour du Portugais, que ce dernier s'était grièvement blessé soit dans sa chute, soit en heurtant Serge Aurier qui se présentait face à lui. Le pied du joueur avait tourné à 90 degrés sur son axe normal, provoquant des réactions horrifiées des coéquipiers de Gomes et de Son, qui avait quitté le terrain en se tenant le visage dans les mains, après avoir reçu finalement un rouge.

Dès la fin du match, les joueurs de Tottenham comme certains d'Everton avaient reconnu que le tacle de Son n'avait pas provoqué directement la blessure et l'entraîneur des Spurs, Mauricio Pochettino, avait laissé entendre que son équipe ferait appel de l'expulsion. Gomes a été opéré lundi de sa fracture avec luxation de la cheville droite. Selon le club, l'intervention chirurgicale s'est «extrêmement bien passée» et une guérison totale du joueur, lui-même très choqué sur le coup, est espérée.

«André Gomes vient de quitter l'hôpital et va poursuivre sa rééducation sous la supervision de notre équipe médicale», a précisé mardi, Everton, sur Twitter.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vlad le chocolat le 05.11.2019 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne décision, pour une fois.

Les derniers commentaires

  • Vlad le chocolat le 05.11.2019 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne décision, pour une fois.