Football

25 octobre 2019 08:52; Act: 25.10.2019 10:19 Print

Le Los Angeles FC met fin à la saison de Zlatan

Au terme d'un match fou (5-3), le Los Angeles FC de Carlos Vela a battu le Galaxy de Zlatan Ibrahimovic, en demi-finale.

storybild

Zlatan Ibrahimovic va devoir réfléchir à son avenir. (photo: AFP/Katharine Lotze)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ibra? Non, Vela!»: l'attaquant mexicain double buteur a été plus fort que «Zlatan» avec le Los Angeles FC, vainqueur du Galaxy (5-3) pour se qualifier jeudi, pour la finale de conférence Ouest de la MLS.

Huit buts, du spectacle, des stars qui répondent présent: cette demi-finale de conférence aux allures de «trafico», le nom donné au derby de L.A. en référence au très dense trafic routier qui sévit dans la mégalopole californienne, a tenu toutes ses promesses. Et c'est à ce stade que s'arrête la saison de Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois a pourtant répondu présent, inscrivant le but (55e) égalisateur à 2-2, après avoir offert une passe décisive pour la réduction du score de Cristian Pavon (41e).

Retraite?

Insuffisant toutefois pour renverser la situation face au Los Angeles FC, bien plus armé offensivement, à l'image de Carlos Vela qui a ouvert le score à la 16e minute, avant de doubler la mise à la 40e. L'attaquant mexicain, qui a fini meilleur buteur de la saison régulière avec 34 buts, un record en MLS, a livré un superbe duel à distance avec Zlatan, son dauphin chez les buteurs (30). Il s'est illustré deux autres fois, sur un coup franc frappant la transversale (15e) et un tir qui a failli lober le gardien du Galaxy (52e).

Les deux vedettes comptent désormais neuf buts chacun dans les «derbies», mais l'enjeu était bien ailleurs sur ce match et le L.A. FC avait plus d'armes pour s'imposer. Après cette élimination, se pose désormais la question de l'avenir de Zlatan Ibrahimovic. À 38 ans, continuera-t-il une nouvelle saison avec l'équipe la plus titrée de MLS? Poursuivra-t-il ailleurs? Prendra-t-il sa retraite? Pour le L.A. FC, l'avenir c'est mercredi prochain en finale de conférence Ouest contre le Seattle du Suisse Stefan Frei.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.