Foorball - Ligue des Nations

11 septembre 2018 09:00; Act: 11.09.2018 09:23 Print

Le Luxembourg doit gagner à Saint-​​Marin

Le Luxembourg sera dans l'inconfortable position de grand favori de son match à Saint-Marin, mardi soir en Ligue des Nations.

storybild

Le Luxembourg s'est imposé contre la Moldavie (4-0) lors de son premier match de Ligue des Nations. (photo: Editpress/Gerry Schmit)

op Däitsch
Sur ce sujet

Dudelange en Europa League, l'équipe nationale qui cartonne face à la Moldavie (4-0). Le football luxembourgeois commence à avoir la cote à l'international. Mais sa cote sur les sites de paris en ligne, elle, connaît une chute vertigineuse.

En moyenne, la victoire des Lions rouges à Saint-Marin est ainsi donnée à seulement 1,1 contre 1. Le Luxembourg, immense favori d'un match, c'est donc un tout nouveau statut qu'il va falloir assumer.

Seulement deux professionnels à Saint-Marin

Dans le groupe composé par Luc Holtz, quinze joueurs évoluent dans le monde pro. C'est treize de plus que Saint-Marin, un pays de seulement 33 000 habitants au championnat de très faible niveau, comme l'attestent les succès de Dudelange lors de la Ligue des champions 2012/2013 face au champion saint-marinais Tre Penne (7-0, 4-0).

Face à la plus mauvaise nation du football européen (203e mondiale), la feuille de route de l'équipe nationale dans ce groupe 2 de la Ligue D ne laisse donc pas de place au doute: la victoire est impérative.

Miser sur les frappes lointaines

«Et le succès face à la Moldavie nous a donné beaucoup de confiance. Mais Saint-Marin va jouer en bloc derrière et nous devrons cette fois-ci faire le jeu», précise le défenseur Dirk Carlson.

Pour forcer le verrou, le sélectionneur luxembourgeois a un plan. Luc Holtz avait laissé son buteur Aurélien Joachim sur le banc samedi jusqu'à la 59e minute de jeu. «Il n'est pas prêt physiquement pour enchaîner deux fois 90 minutes et c'est contre Saint-Marin qu'il me faut un tueur en attaque», a-t-il expliqué.

Face à une défense très basse et regroupée, la précision des frappes d'Olivier Thill ou de Danel Sinani devraient aussi être de gros atouts pour les Lions rouges.

(Philippe Di Filippo/L'essentiel)