Football

11 juillet 2019 07:43; Act: 11.07.2019 10:58 Print

Le Sénégal et le Nigeria passent en souffrant

Suite à leur difficile victoire face au Bénin (1-0) et l'Afrique du Sud (2-1), ils se qualifient pour les demi-finales de la CAN.

storybild

Le Sénégal (en vert) a péniblement passé l'obstacle contre la surprenante équipe du Bénin. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Sénégal de Sadio Mané a souffert mais a décroché face au Bénin (1-0), mercredi en quarts au Caire, sa place pour le dernier carré de la CAN qu'elle retrouve après treize ans d'absence. Pour le sélectionneur Aliou Cissé, «cette année peut être la bonne» pour son pays, souvent favori mais jamais titré. Régulièrement critiqués pour ne pas savoir gérer la pression dans les grandes compétitions, les Lions de la Teranga version 2019 ont montré, jusqu'ici, une étonnante résilience.

Après le 8e minimaliste remporté face à l'Ouganda (1-0), les Sénégalais ont répété la même partition face aux coriaces Béninois. Dominés par séquences, incapables de mettre du rythme, ils n'ont pas enthousiasmé par leur jeu, mais leur patience et leur sang froid les rendent dangereux. «C'est une évolution, c'est une équipe qui progresse petit à petit. On était venus ici avec l'ambition de jouer sept matches. On les jouera. Mais on veut jouer la grande finale», a déclaré Cissé.

Un Samuel Chukwueze étincelant

Le Nigeria, qui a pu s'appuyer sur un très remuant Samuel Chukwueze, s'est quant à lui défait, également dans la douleur de l'Afrique du Sud 2-1. Pour une place en finale, les coéquipiers d'Ahmed Musa rencontreront dimanche la Côte d'Ivoire ou l'Algérie qui s'affrontent jeudi à Suez.

Confirmant son statut de gros poisson sur la scène continentale avec 14 places dans le dernier carré en 18 participations, le Nigeria a fait respecter la logique et le pedigree plus impressionnant de ses joueurs comme les milieux Wilfred Ndidi et Alex Iwobi, pensionnaires de la Premier League, respectivement à Leicester et Arsenal. Après 25 premières minutes très équilibrées et sans véritable occasion de part et d'autre, Chukwueze a débloqué la situation (27e) dans un Stade International du Caire aux tribunes très clairsemées. L'égalisation est venue de la tête de Zungu à la 71e

Alors que la prolongation se profilait, sur un corner Williams ratait complètement sa sortie et le défenseur de l'Udinese William Troost-Ekong marquait dans le but vide (89e). Les Bafana Bafana obtenaient une ultime occasion sur un contre, initié encore par Chukwueze qui lançait dans la profondeur Ighalo. Mais celui-ci butait sur le gardien de SuperSport United, et le Nigeria conservait la victoire.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.