Football

26 janvier 2020 19:16; Act: 26.01.2020 19:17 Print

Le vibrant hommage du FC Nantes à Sala

Nantes a rendu un vibrant hommage à l'Argentin Emiliano Sala avant son match contre Bordeaux, club de formation de l'ancien attaquant disparu, il y a un an.

Sur ce sujet
Une faute?

Avant le coup d'envoi, une bâche à l'effigie de l'ancien numéro 9 nantais est restée déployée dans le rond central pendant l'échauffement des joueurs. Dans un stade de la Beaujoire quasi-plein mais silencieux, les écrans géants ont diffusé des images de l'attaquant argentin, tandis que les supporteurs ont déployé un tifo représentant Sala au côté de Henri Michel et d'autres anciennes gloires disparues du FC Nantes: «Notre mémoire collective vous rend immortels».

À l'entrée des joueurs, les supporters ont scandé «Emiliano Sala, Emiliano Sala...» et un immense tifo a affiché son visage et son numéro 9 sur toutes les tribunes. Puis les joueurs et arbitres se sont mêlés pour une minute d'applaudissements que les supporters ont fait durer. À la 9e minute, comme à tous les matches depuis un an, les supporteurs ont allumé des fumigènes et lancé des papiers, tous debout pour applaudir et chanter: «c'est un Argentin, il ne lâche rien...»

Les Canaris jouent avec un maillot blanc aux imperceptibles lignes bleues, en hommage à cet Argentin qui rêvait de l'Albiceleste même s'il était peu connu dans son pays. L'équipe de Bordeaux, son club de formation, aborde ses initiales et le drapeau argentin au niveau du cœur. Avant le match, beaucoup de supporters sont venus se recueillir quelques minutes devant un grand portrait souriant du joueur. Certains ont déposé des fleurs, ou laissé un message, ou encore un dessin représentant un 9 doté d'une auréole et d'ailes d'ange.

«Ca fait bizarre de revenir. On était là il y a un an, on n'arrive toujours pas à y croire. On est tous là pour lui, toute l'année, à tous les matches, et on ne l'oubliera jamais. C'est si triste. Il était au début de sa vie, et il donnait tout sur le terrain. À chaque match, à chaque but, je pense à lui», a déclaré à l'AFP Marianne Bejin, 30 ans.

Nantes s'est incliné dimanche contre Bordeaux (1-0) et a manqué l'opportunité de se rapprocher du podium de Ligue 1. Contre des Nantais réduits à dix en fin de match et désormais 6es du classement (32 pts), Bordeaux a trouvé la faille grâce à Jimmy Briand (86e), se replaçant en première partie de tableau (10e, 29 pts).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anne le 26.01.2020 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Repose en paix emiliano, ont ne t oubliras jamais

  • Piqpat57 le 26.01.2020 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo supporters nantais.... RIP Emiliano.. il y a un an ...et aujourd’hui Kobe ..

Les derniers commentaires

  • Piqpat57 le 26.01.2020 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo supporters nantais.... RIP Emiliano.. il y a un an ...et aujourd’hui Kobe ..

  • Anne le 26.01.2020 21:28 Report dénoncer ce commentaire

    Repose en paix emiliano, ont ne t oubliras jamais