Formule 1

17 novembre 2019 21:07; Act: 18.11.2019 10:30 Print

Max Verstappen remporte une course folle

Le Néerlandais a remporté dimanche le GP du Brésil, émaillé de plusieurs incidents dans le final. Les derniers tours ont été le théâtre de rebondissements.

storybild

Max Verstappen a devancé Pierre Gasly et Lewis Hamilton, ce dernier ayant finalement été pénalisé après la course. (photo: AFP/Nelson Almeida)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Grand Prix du Brésil, à Interlagos, a été reporté dimanche par le Néerlandais Max Verstappen. Le Néerlandais, parti en pole position, a pris le meilleur à deux reprises sur un Hamilton à la stratégie très offensive et échappé aux incidents qui ont émaillé la fin de course, pour s'offrir une victoire au goût là aussi de rédemption. Il a devancé l'étonnant Français Pierre Gasly (Toro Rosso).

L'an dernier, il avait laissé filer un succès qui lui tendait les bras sur ce même circuit d'Interlagos, à São Paulo, dans un accrochage avec le Français Esteban Ocon (Force India) au cours d'un affrontement inutile. «Je me suis bien amusé», a réagi le Néerlandais. «C'est une grande victoire, après l'an dernier bien sûr, mais encore plus au vu de comment la course s'est déroulée et de la façon dont nous avons travaillé en équipe».

Une série d'accrochages

Ce GP au scénario décoiffant a aussi vu les Ferrari de l'Allemand Sebastian Vettel et du Monégasque Charles Leclerc se toucher au 66e tour sur 71, alors que le second tentait de dépasser le premier. Tous deux ont été contraints à l'abandon à cause des dégâts occasionnés, ce qui a fait les affaires de Gasly et de Sainz, comme l'accrochage entre Hamilton et Albon au 70e tour. «On est déçus, c'est le genre de situation qui ne doit pas se passer», a reconnu le team principal de Ferrari, Mattia Binotto, sur Canal+.

Alors que ses pilotes se sont plusieurs fois affrontés en piste cette saison avec en ligne de mire le statut de n°1 chez les rouges, «je crois que c'est correct de les avoir laissés libres de se battre», estime-t-il tout de même. Les commissaires, enfin, ont jugé le tout frais sextuple champion du monde Hamilton «principalement responsable» de sa touchette avec le Thaïlandais de Red Bull. Ils lui ont imposé après la course cinq secondes de pénalité, qui le font reculer de la 3e à la 7e place finale.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.