Cyclisme

25 septembre 2020 11:31; Act: 25.09.2020 11:52 Print

«Puis j'ai regardé en bas et j'ai vu ma jambe»

Après avoir passé la nuit dans un hôpital italien, l’Américaine Chloé Dygert a commenté les secondes qui ont suivi sa terrible chute.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L’Américaine, championne du monde en titre de la discipline, était partie pour survoler l’épreuve, comme l’an passé dans le Yorkshire, avant de perdre le contrôle de son vélo dans une courbe en descente et de basculer par-dessus le rail de sécurité, qu’elle a violemment heurté.

Opérée dans la soirée dans un hôpital de Bologne, la jeune athlète (23 ans) a été victime d’une «lacération de la jambe gauche», selon un communiqué dans la nuit d’USA Cycling. «Nous sommes soulagés que la chute n’ait pas eu des conséquences encore plus graves pour elle», a réagi Jim Miller, chef de la performance.

Dans un tweet, Chloé Dygert est revenue sur les secondes qui ont suivi son accident. «Je me souviens avoir pensé: si je peux remonter sur mon vélo, est-ce que je peux encore gagner? La première chose dont je me rappelle a été de demander à Jim Miller si c'était fini pour moi…Puis j'ai regardé en bas et j'ai vu ma jambe».

Coach personnel de Chloé Dygert, Kristin Armstrong voit dans ce moment difficile une opportunité de prouver une nouvelle fois sa résilience. «Chloé est une athlète douée. Elle a eu des accidents dans le passé et est revenue plus forte que jamais. Je suis convaincu que ce sera à nouveau le cas».

(L'essentiel/jsa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fred le 25.09.2020 12:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'ai mal pour elle, rien qu'à voir ces terribles images. Je croise les doigts pour qu'elle puisse, ne serait-ce "que" remarcher normalement.

  • @sebdulux le 25.09.2020 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi c est plus les glissières de sécurité qui devrais être différentes car c est la barrière qui lui a tailladée la jambe, on le dit depuis des années pour les motards !!!!

  • Pep 57 le 25.09.2020 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    krys Amstrong comme coach, c'est normal qu'elle aille aussi vite.. prompt rétablissement

Les derniers commentaires

  • Pep 57 le 25.09.2020 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    krys Amstrong comme coach, c'est normal qu'elle aille aussi vite.. prompt rétablissement

  • Unicorn le 25.09.2020 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas d'intérêt du cyclisme dans les descentes, et c'est fou les risques que certains prennent pour quelques secondes, sachant que la technique du vélo est quand même très fine et fébrile, et que la moindre irrégularité dans un virage peut entraîner une catastrophe. Il faudrait une limitation de vitesse en descente, comme celle dans les stands de F1 pour le changement de pneus.

  • Geek le 25.09.2020 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    Ça apporte quoi de montrer ces photos terribles ? L'essentiel compense l'absence de contenu par des images chocs. Bravo.

  • @sebdulux le 25.09.2020 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi c est plus les glissières de sécurité qui devrais être différentes car c est la barrière qui lui a tailladée la jambe, on le dit depuis des années pour les motards !!!!

    • cyclo le 26.09.2020 19:03 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas les glissières qui sont dangereuses pour les motards , mais la vitesse. Ils oublient qu'ils ne sont pas en compétition. Au lieu d'améliorer les glissières pour protéger ceux qui roulent trop vite, il serait préférable de les supprimer pour protéger les cyclistes.Aucune compétition de motos n'est organisée sur les routes. Donc le bridage des motos qui circulent sur la voie publique est une évidence. On bride bien à 25 les vélos électriques. alors idem pour les autres deux roues à moteur.

  • justice le 25.09.2020 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd’hui ils font des miracles. Crois moi sur parole. Merci docteurs Calmes et Schuman du CHL.2012