Cyclisme

29 août 2020 21:08; Act: 29.08.2020 21:09 Print

Un début de Tour de France qui fait très mal

Les chutes se sont multipliées lors de la 1re étape de la Grande Boucle. Pinot est notamment allé au sol, comme quelques lieutenants de poids.

storybild

Thibaut Pinot, décidément pas verni. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le chiffre du jour, ce n’est pas le 5, comme bien souvent évoqué par les commentateurs de la RTS à une époque. C’est clairement le 75. Le nombre de cyclistes à être tombés samedi autour de Nice? Ça aurait pu, c’est vrai. 75, c’était surtout le nombre de jours que les Niçois avaient dû attendre pour retrouver la pluie et ça s’est vu très fort au niveau du bitume. Car l’addition sécheresse + pluie = patinoire.

Michael Schär avait eu la bonne idée de prendre la poudre d’escampette assez tôt dans l’après-midi, ce qui lui a permis d’éviter les premiers problèmes connus par le peloton. Une des embardées initiales dans l’arrière-pays niçois pourrait peser lourd au décompte final. Pavel Sivakov (Ineos), équipier franco-russe et très talentueux du tenant du titre Egan Bernal, est tombé et a terminé à plus de 13 minutes. Il ne lui sera pas d’une grande aide dimanche dans les premiers cols de première catégorie de cette Grande Boucle au vu de ses vilaines plaies.

Quelques kilomètres plus loin, c’est Julian Alaphilippe qui est parti à la faute. Et plutôt deux fois qu’une. Le chouchou des Français, qui espérait prendre le maillot jaune lors de la deuxième étape, a mis très longtemps à revenir dans le peloton et risque d’avoir quelques courbatures.

La chute suivante était presque cocasse. L’équipe Jumbo, via son rouleur Tony Martin, avait demandé à ses adversaires de calmer le jeu au vu du jeu de quilles qui avait débuté, mais Astana en a décidé autrement. Miguel Angel Lopez, alias «Superman» a pris un retour d’ascenseur violent, sous la forme d’un panneau de signalisation en pleine tête!

Les coureurs se sont alors dit qu’il fallait vraiment ne plus tenter le diable et ont roulé sur des oeufs lors de l’ultime descente de ce samedi. Malgré ce (faux) rythme de sénateurs qui faisait presque rire les premiers rangs du peloton, George Bennett, coéquipier clé de la formation Jumbo-Visma, s’est lui aussi retrouvé à goûter au goudron. A le voir grimacer une fois la ligne d’arrivée franchie, le Néo-Zélandais lui non plus ne risque pas de servir à grand-chose à Primoz Roglic et Tom Dumoulin dimanche.

On pensait alors qu’on en avait fini de ce jeu de massacre, puisque l’arrivée était jugée sur la Promenade des Anglais, une ligne droite (presque rectiligne…) de quasiment six kilomètres. Sauf qu’un léger changement de direction à trois kilomètres du but, où des hommes avaient déjà chuté lors du deuxième passage, a suffi à remettre la pagaille dans le gros de la troupe.

Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), décidément pas verni sur le Tour, s’est retrouvé dans la nasse. Deux de ses plus fidèles lieutenants, David Gaudu et William Bonnet, l’ont accompagné au sol à ce moment-là et le grimpeur Valentin Madouas était tombé plus tôt lors de cette satanée première étape. Il y a des jours comme ça...

(L'essentiel/Robin Carrel, Nice)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le sceptique le 29.08.2020 21:31 Report dénoncer ce commentaire

    2020, une année maudite.. 2021 sera-t-elle pire ?

  • Palamunitan le 29.08.2020 23:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D‘une part ils imposent les masques en pleine rue - d‘autre part ils font commencer une course par tout le pays SANS MASQUES. Est-ce que la demande d‘informations „reste encore admise“ ? - OU EST LA LOGIQUE ?

  • Cyclo le 30.08.2020 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    il serait de comprendre que l'on a plus de risque d'attraper un virus dans un bureau climatisé que sur un vélo. Courir, faire du sport à l’extérieur, marcher et pédaler sont les meilleures solutions pour rester en bonne santé. C'est plutôt dans la majorité des restaurants qu'il faudrait garder son masque sur sa bouche .

Les derniers commentaires

  • Cyclo le 30.08.2020 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    il serait de comprendre que l'on a plus de risque d'attraper un virus dans un bureau climatisé que sur un vélo. Courir, faire du sport à l’extérieur, marcher et pédaler sont les meilleures solutions pour rester en bonne santé. C'est plutôt dans la majorité des restaurants qu'il faudrait garder son masque sur sa bouche .

  • Palamunitan le 29.08.2020 23:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D‘une part ils imposent les masques en pleine rue - d‘autre part ils font commencer une course par tout le pays SANS MASQUES. Est-ce que la demande d‘informations „reste encore admise“ ? - OU EST LA LOGIQUE ?

  • Le sceptique le 29.08.2020 21:31 Report dénoncer ce commentaire

    2020, une année maudite.. 2021 sera-t-elle pire ?