Au Qatar

15 février 2021 11:59; Act: 15.02.2021 16:59 Print

Un prince a-​​t-​​il refusé de saluer les femmes arbitres?

Une scène, tournée lors de la cérémonie protocolaire, après la finale du championnat du monde des clubs de Doha, fait scandale sur la Toile.

Sur ce sujet
Une faute?

Ces images, qui font le tour des réseaux sociaux, ont enflammé la Toile. En fin de semaine dernière, à l'issue de la finale de la Coupe du monde des clubs à Doha, au Qatar, le geste du cheikh Joaan bin Hamad Al Thani, frère de l'Émir du Qatar, à la remise des prix, a fait polémique.

À la fin du match, les arbitres et les juges de touche, comme les joueurs, s'avancent chacun à leur tour sur le podium, afin de récupérer leurs médailles et saluer les organisateurs.

«Ne pas ennuyer le cheikh»

Sur les images filmées par la chaîne américaine Fox Sports 1, on aperçoit d'abord trois arbitres masculins saluer Gianni Infantino, le président de la FIFA, puis se diriger vers le Cheikh Joaan bin Hamad Al Thani, qu'ils saluent également par un «check», Covid oblige. Quand vient le tour des assistantes féminines, le président de la FIFA leur adresse quelques mots. Après quoi, elles passent devant le cheikh sans aucun échange.

D'après Giulio Cavalli, homme politique italien, qui a partagé les images, Infantino aurait demandé aux deux arbitres féminines «de ne pas ennuyer le cheikh et d’éviter les contacts impurs». Dans certaines cultures musulmanes, l'Islam n'autorise en effet pas le contact physique avec une personne du sexe opposé, sauf un membre de la famille, a précisé The Sun.

Pourtant, dans la suite de la séquence, on voit également un autre arbitre masculin ne pas être salué par le Cheikh. Les autorités parlent de «malentendu». De nombreuses voix demandent à la FIFA de réagir également.

(mm/L'essentiel)