Football

22 mai 2019 15:55; Act: 22.05.2019 16:17 Print

Varsovie perd le titre, ses fans mettent le feu

Le Legia a laissé filer un 14e sacre en Pologne, mais ses supporters ont fait la fête.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Legia Varsovie a rêvé de fêter un 14e titre jusqu'à la dernière journée du championnat de Pologne. Un record. Pour cela, les joueurs de la capitale devaient s'imposer face à Zaglebie Lubin dimanche, tout en espérant une défaite du Piast Gliwice dans le même temps. Chris Philipps, milieu défensif luxembourgeois y joue depuis janvier 2018.

Il n'en a rien été. Le Legia a encaissé deux buts avant l'heure de jeu, laissant ainsi filer les derniers espoirs de célébrer une nouvelle couronne (score final 2-2). Les supporters du Stade Pilsudski n'ont pas cédé à la frustration pour autant.

Pas de frustration

À cinq minutes de la fin du match, et donc de la saison, les fans des «Légionnaires» ont allumé des dizaines de fumigènes pour mettre le feu à la tribune. Le kop a alors déroulé une immense banderole avec une phrase en anglais: «Always look the bright side of life». Soit: «Regarde toujours la vie du bon côté». Une réplique rendue culte par le film «Life of Brian» des Monty Python, sorti en 1979.

Le public de Varsovie a ensuite repris en cœur la chanson iconique, entonnée par le malheureux Brian crucifié dans la dernière scène. Une manière élégante d'accepter la défaite. De son côté, le petit club de Piast Gliwice, victorieux de Lech Poznan à domicile (1-0), a fêté le premier titre de son histoire.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.