Tennis

05 septembre 2021 18:55; Act: 05.09.2021 19:07 Print

Un logo trop grand sur son sac lui coûte 10 000 $

Reilly Opelka, 24e joueur mondial, a écopé de la plus importante amende depuis le début de cet US Open, à cause de la taille d’un logo figurant sur son sac d’équipement.

storybild

Reilly Opelka a été épinglé pour un sac d’équipement jugé non conforme. (photo: Getty Images via AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Américain Reilly Opelka, matricule 24 au classement ATP, a écopé d'une amende de 10 000 dollars, la plus grosse de cette édition de l'US Open, pour un logo de trop grande taille sur son sac d'équipement. Celui-ci a, du même coup, été estimé non conforme par la Fédération américaine (USTA).

C'est à son arrivée sur le court N°2, jeudi, avant d'affronter l'Italien Leonardo Musetti au 2e tour, que le joueur a été sanctionné. Le règlement stipule que le logo d'une marque ne doit pas dépasser dix centimètres sur un sac.

« C'est une blague que cela se passe à l’US Open. 10 000 dollars pour un sac rose ? Allez! L'arbitre m’a dit que j'aurais dû le mesurer. Mon travail ne consiste pas à mesurer les logos, mais à gagner des matches. J'ai cassé une raquette avec mon genou et je n'ai pas payé un dollar. Mais pour un sac rose, je prends une amende de 10 000 dollars», a-t-il déploré, même si l'amende sanctionnait bien la taille du logo plutôt que la couleur du sac.

«Mon travail ne consiste pas à mesurer les logos, mais à gagner des matches»

«Cela fait plus d’un an et demi que les dotations de prix ont diminué, mais nos amendes ont augmenté. Je ne veux pas pointer du doigt d’autres joueurs, je n’essaie pas de jeter quelqu’un sous le bus. Mais il y a des gens qui s’en sont sortis en faisant bien pire et avec une amende bien moindre», a-t-il ajouté.

«Je suppose qu’ils se rattrapent pour les ventes de billets perdues l’année dernière (ndlr: le tournoi s'était disputé à huis clos à cause de la pandémie). J’aimerais bien qu’ils en fassent don ailleurs. Nous avons eu quelques tragédies ici aux États‐Unis ces deux dernières semaines», a conclu Opelka, qui affrontera le Sud-Africain Lloyd Harris, lundi en 8es de finale.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Baudouin le 05.09.2021 20:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas grave. Tout dépend de ce qu'il a reçu ou recevra pour la publicité de la marque...

  • FullmétalJF le 05.09.2021 21:35 Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit, Opelka ! En tennis, on est bien trop tolérant face aux comportements antisportifs. On devrait y introduire des cartes jaunes et rouges comme au football.

  • JP L le 06.09.2021 00:00 Report dénoncer ce commentaire

    Le ridicule ne tue pas, hélas! L'USTA ignore le mot “avertissement” semble-t-il et saisit tout prétexte pour se faire du pognon sur le dos des joueurs…

Les derniers commentaires

  • Pink Floyd le 06.09.2021 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Etrange de donner une amende pour un sac rose... dans un monde si inclusif, le symbole "rose" est très dans la bienpensance du moment.. j'attends les cris d'indignation des assoc et autres débilités à la solde de l'idéologie ;-) Je précise c'est de l'ironie.

  • Francky M le 06.09.2021 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    c'est au sponsor a payer l'amende car il été bien au courant des règles et il sait que ça fait parler de lui dans les médias ,,,,,donc pub gratuite

  • JP L le 06.09.2021 00:00 Report dénoncer ce commentaire

    Le ridicule ne tue pas, hélas! L'USTA ignore le mot “avertissement” semble-t-il et saisit tout prétexte pour se faire du pognon sur le dos des joueurs…

  • FullmétalJF le 05.09.2021 21:35 Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit, Opelka ! En tennis, on est bien trop tolérant face aux comportements antisportifs. On devrait y introduire des cartes jaunes et rouges comme au football.

  • Baudouin le 05.09.2021 20:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas grave. Tout dépend de ce qu'il a reçu ou recevra pour la publicité de la marque...