Tennis - Open d'Australie

17 septembre 2020 11:51; Act: 17.09.2020 11:59 Print

Andy Murray veut débaptiser un court à Melbourne

Le tennisman a déclaré qu’il était favorable à ce que la Margaret Court Arena de Melbourne change de nom. «Ses valeurs ne sont pas celles que le tennis défend».

storybild

La Margaret Court Arena de Melbourne sera-t-elle rebaptisée? (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Britannique Andy Murray, s’est dit jeudi favorable à ce que la «Margaret Court Arena», l’un des courts principaux de l’Open d’Australie à Melbourne, soit débaptisé, car l’ancienne championne australienne a «offensé nombre de personnes» par ses propos controversés sur l’apartheid ou l’homosexualité.

L’Écossais, ancien n°1 mondial, tombé au-delà de la 100e place après des opérations à la hanche qui l’avaient poussé à annoncer sa retraite, début 2019, avant de revenir sur sa décision, a déclaré au site Pridelife.com qu’il ne pensait pas que «ses valeurs (de Margaret Court) soient celles que le tennis défend».

«Elle a offensé nombre de personnes depuis des années

Margaret Court (77 ans) détient le record absolu de titres en Grand Chelem avec 24 trophées. Devenue pasteure pentecôtiste à Perth (Australie), elle a fait l’objet de vives critiques pour avoir fait l’éloge du système d’apartheid en Afrique du Sud, déclaré que «le tennis est plein de lesbiennes» et que les enfants transgenres sont «l’œuvre du diable».

«Elle a manifestement offensé et bouleversé nombre de personnes depuis des années», a ajouté le quintuple finaliste de l’Open d’Australie, qui a qualifié de «positif» le fait que plusieurs joueurs se soient exprimés sur le sujet.

Un accueil glacial

Interrogé sur l’éventualité d’un changement de nom de ce court, Murray s’y est dit favorable: «Je pense que c’est quelque chose que le sport devrait considérer. Lorsque vous arrivez à l’Open d’Australie, vous voulez vous concentrer sur votre tennis. Et les opinions exprimées par Mme Court vous en empêchent», a estimé le Britannique, vainqueur de trois titres du Grand Chelem.

En janvier, pour commémorer les 50 ans de son Grand Chelem en simple, un an après avoir fêté en grande pompe celui de Rod Laver (en 1969), Melbourne lui avait réservé un accueil glacial.

Les deux gloires américaines du tennis, Martina Navratilova, et John McEnroe, avaient alors plaidé pour que la «Margaret Court Arena» soit rebaptisée «Evonne Goolagong Arena», du nom de la première Aborigène à avoir remporté un «Majeur».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MouarFFF le 18.09.2020 07:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec vous, "pour que ça reste".

  • Pour que ça reste le 17.09.2020 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je trouve que c'est justement un très bon "lieu de mémoire", et qu'il devrait servir à montrer qu'on peut à la fois être un sportif exceptionnel et un être humain lamentable. Ce genre de leçon est importante, et elle devrait l'être encore plus pour des joueurs de haut niveau, qui ont souvent un melon de haut niveau lui aussi.

Les derniers commentaires

  • MouarFFF le 18.09.2020 07:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec vous, "pour que ça reste".

  • Pour que ça reste le 17.09.2020 14:40 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je trouve que c'est justement un très bon "lieu de mémoire", et qu'il devrait servir à montrer qu'on peut à la fois être un sportif exceptionnel et un être humain lamentable. Ce genre de leçon est importante, et elle devrait l'être encore plus pour des joueurs de haut niveau, qui ont souvent un melon de haut niveau lui aussi.