Tennis - Open d'Australie

17 janvier 2021 09:12; Act: 17.01.2021 09:22 Print

47 joueurs s’entraînent dans des chambres

En quarantaine stricte après des tests positifs au Covid dans plusieurs vols, des joueurs et joueuses ont débuté leur préparation de l’Open d’Australie avec les moyens du bord.

storybild

Une cinquantaine d’athlètes n’ont pas le droit aux cinq heures de sortie pour s’entraîner à Melbourne. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le patron de l’Open d’Australie, Craig Tiley, a assuré dimanche que le tournoi du Grand Chelem commencerait comme prévu le mois prochain, tout en admettant que ce n’était «pas une bonne situation» pour les 47 joueurs confinés dans leur chambre d’hôtel. «Nous avons toujours su qu’il y aurait un risque important avec cette pandémie, on ne peut jamais savoir», a déclaré Craig Tiley sur la chaîne Channel Nine. «Mais l’Open d’Australie se déroulera comme prévu et nous continuerons à faire de notre mieux pour assurer aux joueurs qui ne sont pas dans une bonne situation, une solution quelque peu acceptable».

Il a indiqué faire son possible pour que les joueurs concernés disposent de matériel pour s’entraîner dans leur chambre. Mais il a reconnu qu’ils auraient du mal à être prêts pour la semaine d’épreuves préparatoires qui débutera à Melbourne le 31 janvier. À la question de savoir si les 47 joueurs manqueraient ces événements, il a répondu: «Ils n’ont pas été écartés». «Il est évident qu’à ce stade, ils n’auront pas de préparation sur le court. Mais nous allons y remédier, nous allons travailler avec chacun des joueurs pour voir ce qui est le mieux», a-t-il précisé.

L’arrivée a été chamboulée samedi lorsque trois passagers ont été testés positifs au Covid-19 sur deux des 17 vols qui transportaient les joueurs et leur entourage à Melbourne et Adélaïde. Une quatrième personne, un membre d’équipe de télévision en provenance de Los Angeles, a été testée positive dimanche. Aucun joueur n’est concerné, mais l’un des cas est Sylvain Bruneau, l’entraîneur de Bianca Andreescu, 7e joueuse mondiale. Toutes les personnes à bord sont considérées comme cas contacts et ont donc été placées en quarantaine stricte pour 14 jours. Les 47 joueurs et joueuses concernés sont donc privés des cinq heures quotidiennes d’entraînement avant le tournoi qui doit commencer le 8 février. Victoria Azarenka, Sloane Stephens, Kei Nishikori et Angelique Kerber feraient partie des personnes touchées, ce qui aura forcément un impact sur leur préparation.

Certains joueurs ont déjà brisé les règles de la quarantaine en ouvrant leur porte de chambre. Ils encourent des amendes allant jusqu’à 20 000 dollars australiens (12 750 euros), et les récidivistes risquant d’être envoyés dans un autre hôtel avec un policier stationné devant leur porte, a prévenu la commissaire à la quarantaine de Covid-19 de l’Etat de Victoria, Emma Cassar. Elle a cité un joueur «qui a ouvert sa porte pour essayer d’avoir une conversation avec son partenaire d’entraînement dans le couloir», tandis qu’un autre a acheté de la nourriture à emporter pour des amis du même étage «et a fait l’éloge de ses efforts et a ouvert sa porte pour le faire». «Ce sont des actes de bas niveau vraiment dangereux que nous ne pouvons tout simplement pas tolérer», a estimé Emma Cassar.

Plusieurs joueurs, dont Sorana Cirstea et Belinda Bencic, se sont plaints de ne pas pouvoir s’entraîner, certains affirmant qu’ils n’étaient pas informés de l’existence d’un isolement total si une personne était testée positive. «S’ils nous avaient fait part de cette règle avant, je n’aurais pas joué l’Australie», a publié sur Twitter la Roumaine Sorana Cirstea.

Craig Tiley a affirmé que les joueurs étaient conscients des risques: «Nous avons été très clairs dès le début, c’est pourquoi nous avons regroupé les joueurs par contingents, il y avait toujours un risque que quelqu’un soit positif et doive passer 14 jours en quarantaine». L’Open d’Australie avait déjà été perturbé par le forfait de Roger Federer, blessé, tandis que la numéro 16 mondiale Madison Keys et le triple vainqueur du tournoi Andy Murray ont tous deux été testés positifs avant leur départ, et n’ont donc pas embarqué sur les vols vers l’Australie.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chris le 17.01.2021 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A moins d’être extrêmement bien payé pour passer deux semaines enfermé dans une chambre d’hôtel à mourir d’ennui, je vois pas l’intérêt de ces joueurs de tennis à participer à ce cirque ????????‍♂️

  • Mdr le 17.01.2021 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est ce que l'on appelle le sport en chambre.!

  • cocou le 17.01.2021 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pathétique

Les derniers commentaires

  • cocou le 17.01.2021 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pathétique

  • Chris le 17.01.2021 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A moins d’être extrêmement bien payé pour passer deux semaines enfermé dans une chambre d’hôtel à mourir d’ennui, je vois pas l’intérêt de ces joueurs de tennis à participer à ce cirque ????????‍♂️

    • Tennis le 17.01.2021 13:45 Report dénoncer ce commentaire

      Vous n'avez jamais connu la passion? Ils sont clairement passionés de leur métier/hobby.

  • Mdr le 17.01.2021 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est ce que l'on appelle le sport en chambre.!