Finale de l’US Open

13 septembre 2021 07:07; Act: 13.09.2021 11:53 Print

Medvedev brise le rêve de Djokovic

Impérial, le Russe a profité d’un Novak Djokovic fragilisé par la portée de l’événement pour s’offrir son premier titre du Grand Chelem.

storybild

Novak Djokovic félicite Daniil Medvedev, nouveau champion de l’US Open. Matthew Stockman/Getty Images/AFP (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le monde du tennis s’attendait à introniser un sixième immortel au panthéon des détenteurs du Grand Chelem. Il a finalement accueilli, dimanche soir, un nouveau vainqueur en Majeur. Plus léger sur ses jambes, plus libre dans sa tête, Daniil Medvedev a brisé le rêve de Novak Djokovic en remportant une finale de l’US Open à sens unique (6-4, 6-4, 6-4). Il aura donc fallu le 28e et dernier match d’une saison presque parfaite pour voir le ciel new-yorkais tomber sur la tête du Serbe. À l’image de Serena Williams contre Roberta Vinci en 2015 (à la 27e marche), tous les superpouvoirs historiques du No 1 mondial l’ont progressivement abandonné pour dérouler un tapis rouge à l’insolente confiance du Russe.

Soyons honnêtes: il y a eu défaillance ce dimanche sur le court Arthur Ashe. Mais restons justes: elle ne se serait sans doute pas produite contre un joueur moins abouti que Daniil Medvedev. Le tennis est un sport qui décline sans cesse la théorie des vases communicants. Si Novak Djokovic a tremblé au moment de s’emparer du Graal, c’est surtout parce qu’il a affronté un joueur qui a tout fait juste.

Le Russe a d’abord très bien servi –15 aces, 82 % de points gagnés derrière sa première balle - un préalable pour insérer le doute dans la tête du meilleur relanceur de l’histoire. Il a ensuite choisi la bonne tactique, profitant de sa plus grande fraîcheur physique pour envoyer d’emblée ce message à Novak Djokovic: «je ne vais rien forcer à l’échange, il faudra que tu sois capable de me déborder». Il faut du cran pour défier «Djoko» sur son terrain de la régularité et de la gestion du point. Daniil Medvedev l’a fait avec la malice d’un joueur d’échecs, neutralisant les débuts d’échange en ciblant le centre du court, le tout en arrondissant parfois sa trajectoire d’habitude si plate.

Les larmes de Djoko

Tel un boxeur cyclothymique, le Russe alternait ainsi des jeux de service violents comme une série d’uppercuts et des séquences anesthésiantes depuis sa position ultra-reculée en retour. Un manège qui laissait Novak Djokovic sans repère, soudain contraint de se ruer au filet pour fuir l’échange. Le monde à l’envers. «C’est un putain de génie, un joueur authentique qui a suivi un chemin unique», s’extasiait Gilles Simon au sujet de la science du jeu de Medvedev dans L’Équipe de dimanche. Un joueur génial, rare, un peu fou… Or ce portrait allait prendre une nouvelle dimension dans les derniers instants de cette finale.

Sur sa première balle de match (5-2), le Russe servait en effet une double faute avant de laisser filer son engagement. Au changement de côté suivant, Novak Djokovic fondait en larmes; suscitant cette ovation du «Ashe» qu’il attendait depuis des années. Malgré le score, le match se retrouvait alors pris dans un tourbillon d’émotions qui le faisait tenir en équilibre sur un fil, surtout lorsque Medvedev servit une autre double faute sur sa deuxième balle de match. Le No 1 mondial allait-il inventer une nouvelle résurrection improbable? Elle fut brisée par un dernier service gagnant dans le brouhaha d’un stade en éruption. Le Russe pouvait se laisser tomber en faisant la carpe… Douce folie.

«Novak, je suis désolé pour toi et pour tes fans… Tu jouais pour quelque chose de si grand aujourd’hui. Mais sache que, pour moi, tu es le plus grand.» L’hommage d’un Daniil Medvedev redevenu raisonnable ne consolera sans doute pas Novak Djokovic d’avoir calé si proche du plus beau des exploits. Celui du public, par contre, pansera ses plaies. «Même si j’ai perdu ce soir, vous avez fait de moi un homme heureux, remerciait le Serbe avec élégance. Je n’ai jamais ressenti cela à New York. Vous avez touché mon âme.» Certaines victoires n’ont pas de trophée.

(L'essentiel/Mathieu Aeschmann)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ce nestPourPoEn plusLili LiliL>) Lili Li le 13.09.2021 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo il a gagné il peu être fière de ça victoire ????

  • espoir le 14.09.2021 01:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    eh oui Djokovic...t'as trouvé plus fort que toi. c'était bien joué mais il manque ce petit plus que tu n'as pas et que roger et Nadal ont.......ne pas vendre la peau de l'Ours avant de.........ce sont de vrais champions eux. de vrais joueurs...djoko,ce sera pour la prochaine fois mais attention les jeunes arrivent....

  • le moderateur le 14.09.2021 00:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon bien jouer il y e. A marre de ce tennisman c bon il faut s’en débarrasser une bonne fois pour toute…….

Les derniers commentaires

  • Futura le 14.09.2021 02:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo aux deux joueurs. Trois titres et une finale de Grand Chelem dans la même année à 34 ans. Personne n'avait fait çà auparavant.

  • espoir le 14.09.2021 01:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    eh oui Djokovic...t'as trouvé plus fort que toi. c'était bien joué mais il manque ce petit plus que tu n'as pas et que roger et Nadal ont.......ne pas vendre la peau de l'Ours avant de.........ce sont de vrais champions eux. de vrais joueurs...djoko,ce sera pour la prochaine fois mais attention les jeunes arrivent....

  • le moderateur le 14.09.2021 00:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon bien jouer il y e. A marre de ce tennisman c bon il faut s’en débarrasser une bonne fois pour toute…….

  • fardi le 13.09.2021 14:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je dirais plutôt qu’il réalise son rêve

  • Bon sens le 13.09.2021 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage pour Djoko! Échouer si prêt d’un tel exploit!