Tennis

07 août 2019 09:06; Act: 07.08.2019 13:26 Print

Nick Kyrgios refait des siennes à Montréal

Battu au premier tour du tournoi québécois, l'Australien a notamment envoyé une serviette en direction de l'arbitre.

storybild

Nick Kyrgios a eu quelques altercations avec l'arbitre. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux jours après avoir inscrit le tournoi ATP 500 de Washington à son palmarès, Nick Kyrgios (24 ans, ATP 27) n'a fait que passer au Masters 1000 de Montréal. Sur la surface dure du Parc Jarry, le bouillant Australien a été battu au premier tour par le Britannique Kyle Edmund (24 ans, ATP 33). Le score: 6-3 6-4. «Je suis un peu fatigué», a-t-il simplement résumé après sa furtive apparition à la Coupe Rogers.

Furtive, mais émaillée d'incidents et de provocations «à la Kyrgios». Il a d'abord apostrophé avec véhémence l'arbitre pour une bête histoire de serviette.

«Il a réclamé des serviettes complètement blanches après seulement quelques minutes à la rencontre», écrit Jean-François Chaumont dans Le Journal de Montréal. Lorsque son caprice a été exaucé, il est entré dans une nouvelle colère, estimant avoir dû attendre trop longtemps pour être servi. Sa réaction: il a jeté le linge d'un blanc immaculé en direction de l'arbitre, sans l'atteindre.

«Les serviettes étaient correctes», s'est amusé Kyrgios après la rencontre. Il a ensuite démontré de la passivité à son retour sur le court après une interruption provoquée par une averse. «Lors de l'échauffement, il a servi des ballounes pour exercer ses services», raconte le quotidien de la métropole québécoise. Qui ajoute: «Edmund a gardé sa concentration et n'a pas regardé les bouffonneries de son adversaire».

Il a enfin livré une dernière provocation alors que ses chances de renverser le score confinaient au néant. Durant le dernier jeu, pendant qu'Edmund servait, il n'a cessé de jongler avec sa raquette.

«C'est un joueur imprévisible, a souri le Britannique. Tu ne peux rien prédire contre lui. Mais j'ai suivi mon plan de match, je suis resté fidèle à moi-même.» Au deuxième tour, Edmund fera face au Russe Daniil Medvedev (23 ans, ATP 9).

(L'essentiel)