Tennis

21 janvier 2020 22:15; Act: 22.01.2020 10:33 Print

«L'arbitre m'a dit: "Ce n'est pas ton esclave"»

Elliot Benchetrit, qui avait demandé à une ramasseuse de balles d'éplucher sa banane, a réagi à la polémique qu'il a provoquée.

storybild

(photo: Youtube)

Sur ce sujet
Une faute?

Sorti des qualifications de l'Open d'Australie, Elliot Benchetrit n'a pas existé, mardi, au 1er tour, sèchement battu par le Japonais Yuichi Sugita (ATP 91) 6-2, 6-0, 6-3. Le Français de 21 ans avait provoqué une polémique sur les réseaux sociaux, ce week-end, en demandant à une ramasseuse de balles de lui éplucher sa banane. Une requête surprenante qui n'avait pas été du goût de l'arbitre, John Blom, auteur d'un recadrage envers le Niçois.

Interrogé par notre confrère de L’Équipe Quentin Moynet, sur les propos du directeur de jeu à son encontre, le 231e joueur mondial a donné sa version. «J'avais mis de la poudre sur les mains pour arrêter de transpirer. Les bananes sont vachement dures à ouvrir ici parce qu'il n'y a pas la tige, s'est-il justifié. Je demande gentiment à la ramasseuse qui m'avait déjà ouvert une banane au début du match. L'arbitre s'est interposé à ce moment-là et m'a dit "ce n'est pas ton esclave, tu n'as pas à lui demander ça". Il a dit esclave! (...)».

La scène, qui a provoqué la polémique sur les réseaux sociaux et entraîné une réaction fruitée de l'ex-championne Martina Navratilova, a rendu Elliot Benchetrit célèbre, l'espace de quelques jours en Australie. C'est en tous les cas comme cela qu'il a pris la chose. «Je suis d'avis à dire que du moment que l'on parle de toi, que ce soit en bien ou en mal, c'est de la pub», peut-on lire en guise de conclusion, sur le site Internet du quotidien français.

(L'essentiel/jsa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Liam le 22.01.2020 00:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est quand même grave, les gens voient maintenant partout le mal traitance, viol, machisme, etc. ... Même ce message peut blesser certaines âmes sensibles ...

  • Jean II le 22.01.2020 08:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben , la prochaine fois il a qu'à prendre une pomme ...

  • dubai le 22.01.2020 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’est que 231 ème joueur et a déjà des exigences de star. C’était trop dur de se nettoyer les mains et peler sa banane lui-même.

Les derniers commentaires

  • Diukdiuk le 12.03.2020 13:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sur les réseaux sociaux tout est pris au premier degré de l’image, et c’est compliqué a gérer.

  • Buzz le 22.01.2020 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    Une femme transporte une valise et demande gentillement qu'on la lui porte dans les escaliers, personne ne dit rien. Je suis à la boxe, gants lassés en main, ET OUI je demande qu'on me passe la gourde. Il a, selon l'article, demandé gentillement, arretez ce délire d'esclaves, qui n'a pas lieu d'être ici.

  • why le 22.01.2020 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J ai changé de service heureusement . Les anciennes aide soignante et infirmières me prenaient pour leur « esclave » et certaines ne faisaient faire leur job carrément mais elles ont le salaire , certaines me parlaient mal et se fâchaient toujours pour rien Ex si j essuyais la vaisselle avant de la ranger ça les fâchait et du coup pour avoir la paix je ne le faisais pas et bien elles se fâchaient aussi . Quoique je faisais tout était mal pour ces personnes méchantes .je n en pouvais plus .

    • Tessy le 22.01.2020 10:55 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai, ce sont toujours les autres qui sont mal !

  • FullmétalJF le 22.01.2020 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo l'arbitre !

  • Ribager michel le 22.01.2020 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    entre autre!! Dans quel sport peut on demander à des jeunes de rapporter aux joueurs leur serviettes pleine de transpiration? Qui accepterait de faire ce geste en dehors des courts de tennis. Je me suis toujours demandé de quand ça date et qui a eu l'idée au départ. ?