Tennis

23 janvier 2020 22:29; Act: 24.01.2020 17:47 Print

La flemmardise, un mode de vie pour Benoît Paire

Dans un entretien accordé à «L'Équipe», le Français a évoqué sa relation particulière avec l'effort physique.

storybild

Benoit Paire n'est pas toujours concerné sur un court de tennis.

Sur ce sujet
Une faute?

Benoit Paire n'est décidément pas un joueur de tennis comme les autres. Aussi talentueux que colérique, le Français, entre éclairs de génie et pétages de plomb, ne laisse pas indifférent sur le circuit ATP. En marge de l'Open d'Australie, où il a été éliminé dès le 2e tour par Marin Cilic, Paire a évoqué ses méthodes d'entraînement plutôt particulières.

Dans L'Équipe, l'Avignonnais a avoué ne pas passer trop de temps en salle de force. «La musculation, ça ne m'intéresse pas, a déclaré Paire. Je le fais à ma façon, pas forcément top. J'adore le tennis, c'est ma passion, mais j'aime les matches. À l'entraînement, je n'ai pas envie de taper pendant une heure et demie. Si je joue trop au tennis et que je passe trop de temps sur un court, je n'ai plus trop envie quand j'arrive en match».

«Je suis très content de ma vie»

Le Français, 20e joueur mondial, a semble-t-il trouvé le parfait dosage entre plaisir et sérieux. «Je me connais, poursuit-il. Je sais très bien que si je fais une vraie préparation physique, peut-être que l'an prochain, j'arrête le tennis. Je préfère jouer trois-quatre saisons et être dans les 20, plutôt que me cramer sur une saison et ne plus avoir envie de jouer au tennis. Je suis très content de ma vie».

La preuve: à peine éliminé du tournoi australien en simples (il est encore en course dans l'épreuve du double), Paire a publié sur les réseaux sociaux une vidéo où on le voit prendre du bon temps en discothèque. Avec en prime un #SantéMarion, devenu sa marque de fabrique depuis son échange houleux sur Twitter avec l'ancienne joueuse française Marion Bartoli. La gagnante de Wimbledon 2013 avait ouvertement critiqué Paire, le qualifiant notamment de «gamin de 8 ans dans un tournoi local», après l'élimination du Français lors de l'US Open 2019.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LexaLux le 24.01.2020 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas cet entêtement à mettre en avant ces bad boys dans le tennis, ce sport de gentlemen. Que ce soit Paire ou Kyrgios, il faut toujours que les annonceurs et la presse main stream fassent la promotion de ces énergumènes. Pour Paire, qu'il apprenne à maîtriser ses émotions sur un court, à se montrer respectueux envers l'arbitre, les juges, l'adversaire, à remporter un tournoi du grand chelem, et après il pourra faire le malin avec son "santé marion". Quant à Kyrgios, qu'il se montre plus humble et lâche un peu Nadal. Ou alors qu'il égale son palmarès avant de faire le caïd.

  • FullmétalJF le 23.01.2020 22:49 Report dénoncer ce commentaire

    On lui fait trop d'honneur en consacrant un article à sa flemmardise. Ce qui force le respect chez les champions comme Nadal ou Federer, c'est leur volonté de faire le maximum pour rester au top même si c'est de plus en plus dur et leur professionnalisme alors qu'ils pourraient très bien lever le pied et vivre de leur passé. Quel exemple négatif pour les jeunes, ce Paire !

  • Bon sens le 24.01.2020 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sale caractère mais bel homme

Les derniers commentaires

  • Bon sens le 24.01.2020 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sale caractère mais bel homme

  • Gnud le 24.01.2020 09:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste personnage. Sans intérêt.

  • LexaLux le 24.01.2020 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas cet entêtement à mettre en avant ces bad boys dans le tennis, ce sport de gentlemen. Que ce soit Paire ou Kyrgios, il faut toujours que les annonceurs et la presse main stream fassent la promotion de ces énergumènes. Pour Paire, qu'il apprenne à maîtriser ses émotions sur un court, à se montrer respectueux envers l'arbitre, les juges, l'adversaire, à remporter un tournoi du grand chelem, et après il pourra faire le malin avec son "santé marion". Quant à Kyrgios, qu'il se montre plus humble et lâche un peu Nadal. Ou alors qu'il égale son palmarès avant de faire le caïd.

  • FullmétalJF le 23.01.2020 22:49 Report dénoncer ce commentaire

    On lui fait trop d'honneur en consacrant un article à sa flemmardise. Ce qui force le respect chez les champions comme Nadal ou Federer, c'est leur volonté de faire le maximum pour rester au top même si c'est de plus en plus dur et leur professionnalisme alors qu'ils pourraient très bien lever le pied et vivre de leur passé. Quel exemple négatif pour les jeunes, ce Paire !