Tennis

07 septembre 2019 10:37; Act: 07.09.2019 10:52 Print

Nadal et Medvedev en finale de l'US Open

Rafael Nadal et Daniil Medvedev se sont qualifiés dans la nuit de vendredi à samedi pour la finale du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison.

storybild

Un 19e pour Nadal ou un premier pour Medvedev? Réponse dimanche!

Sur ce sujet
Une faute?

Rafael Nadal a conservé son mental indestructible et retrouvé son physique à l'US Open où il jouera dimanche la finale en quête d'un 4e trophée à Flushing Meadows, le 19e en Grand Chelem. Il aura en face le Russe Daniil Medvedev qui a confirmé être le joueur en forme sur le dur cet été.

L'Espagnol, N°2 mondial à 33 ans, a éliminé vendredi le colosse italien Matteo Berrettini (25e) 7-6 (8/6), 6-4, 6-1 en 2h35 pour rejoindre sa troisième finale de Grand Chelem de la saison: il a remporté Roland-Garros, mais s'est incliné en Australie face au N°1 mondial Novak Djokovic. Il avait été battu en demies à Wimbledon par Roger Federer. «Le 1er set a été frustrant parce que j'ai eu beaucoup de balles de break et lui pas une seule. Et on ne veut pas se retrouver au tie break contre lui!», a expliqué Nadal en référence au terrible service de l'Italien.

Durant tout le match, Berrettini n'a pas eu la moindre balle de break, tandis que Nadal en a remporté 4 sur 16. En revanche, dans le premier set l'Italien a mené 5-2, puis 6-4 et a donc eu quatre balles de set. Mais l'Espagnol a alors aligné 4 points pour remporter la manche. «J'ai eu de la chance de gagner cette première manche et après le match est devenu plus facile peu à peu et je suis heureux d'être en finale après un début de saison difficile» à cause des blessures, a souligné Nadal.

«Il progresse chaque semaine»

Il jouera dimanche sa 5e finale à l'US Open: sur les quatre déjà jouées il en a remporté trois (2010, 2013, 2017) et en perdu une face à Novak Djokovic en 2011. S'il gagne le titre dimanche, Nadal se rapprochera à une longueur du record de titres en Majeurs chez les messieurs détenu par Roger Federer (20). Djokovic en est à 16. Le Majorquin aura pour adversaire le Russe Medvedev, l'homme en forme de la tournée estivale nord-américaine sur dur puisqu'il a joué les finales des trois tournois précédant l'US Open, remportant au passage celui de Cincinnati.

«C'est l'un des joueurs les plus solides du circuit. Il progresse chaque semaine. C'est le joueur le plus fort de cet été sur le dur», a reconnu Nadal qui l'avait cependant facilement battu en finale du Masters 1000 de Montréal. Le N°5 mondial a aussi joué la finale à Washington et remporté le premier Masters 1000 de sa carrière à Cincinnati une semaine avant le début de Flushing Meadows.

«J'aime les États-Unis!»

Il a poursuivi sur sa lancée et jouera donc une quatrième finale en autant de tournois grâce à une victoire vendredi contre le Bulgare Grigor Dimitrov (78e) 7-6 (7/5), 6-4, 6-3. «Quand je suis arrivé aux États-Unis, je ne savais pas que ça se passerait aussi bien, alors je suis obligé de le dire: j'aime les États-Unis!», a lancé le Russe de 23 ans dans un clin d'œil au public qu'il s'était mis à dos par son comportement lors de son 2e tour.

Il avait prévenu que les copieux sifflets qui le visaient ne faisaient que le renforcer: «vous me donnez l'énergie pour mes cinq prochains matchs», leur avait-il lancé sur un ton de défiance. Après son mea culpa appuyé - «j'ai été un idiot» - il a cessé d'être hué en quarts et en demies. Quant à l'énergie, il avait raison puisque dimanche il sera sur le court Arthur-Ashe pour la première fois en finale d'un Grand Chelem. En aura-t-il cependant emmagasiné suffisamment pour affronter l'ultime défi?

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.