Tennis

17 octobre 2020 13:42; Act: 17.10.2020 13:52 Print

Antetokounmpo et Tsitsipas se paient Kyrgios

Les deux plus célèbres sportifs grecs ont interpellé Nick Kyrgios dans une vidéo qui n’a pas dû totalement lui faire plaisir.

storybild

Nick Kyrgios s’entraîne souvent avec un maillot frappé du No 34 de Giannis Antetokounmpo (ici celui de l’équipe nationale grecque). (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Nick Kyrgios est un immense fan de basket et pas forcément un admirateur inconditionnel de Rafael Nadal. Du coup, la petite vidéo tournée en cette fin de semaine par le duo Stefanos Tstitsipas – Giannis Antetokounmpo n’a pas dû enchanter l’Australien. Les deux plus grandes stars du sport grec passent visiblement quelques jours de vacances ensemble. Ils en ont donc profité pour lancer un message direction «down under».

«Nick, je crois que Giannis a un message pour toi», lance le récent demi-finaliste de Roland-Garros. Et lorsque la silhouette surdimensionnée du «Greek Freak» apparaît dans le champ, c’est pour enfoncer ce petit poignard dans le cœur d’artichaut de «Dirty Nick». «Nick, tu étais mon athlète de tennis préféré, ou joueur peu importe comment on vous appelle. Mais désormais, c’est Nadal… parce que je l’adore. Voilà. Excuse-moi.»

Pour mémoire, Nick Kyrgios et Rafael Nadal ont traversé une période de tensions, en 2019, entre leur match bouillantissime d’Acapulco (victoire de l’Australien après un service à la cuillère) et la revanche du Majorquin à Wimbledon. «Kyrgios n’est pas méchant, je pense même que c’est un bon garçon. Mais il manque un peu de respect au public, à son adversaire et à lui-même», avait recadré «Rafa» après sa défaite mexicaine. L’Australien n’avait pas trop apprécié. «Je ne crois pas que Rafa et moi pourrions prendre une bière ensemble au Dog and Fox (ndlr. le pub de Wimbledon Village)».

Alors évidemment, entendre l’une de ses idoles – Kyrgios possède de nombreuses versions du maillot N°34 des Bucks, même s’il supporte les Boston Celtics – lui annoncer qu’il préfère son parfait opposé, ce n’est pas exactement un bonheur. Sauf si la démarche est plutôt bienveillante. «Je t’embête, mon frère, j’adore ton jeu», a en effet ajouté Giannis Antetokounmpo en commentaire de la vidéo relayée par Kyrgios himself. Ce dernier ajoutait ensuite en mode «trash talk»: «Vous vous éclatez les gars. Merci d’apprendre le shoot à Stef, comme ça, on pourra jouer au basket ensemble».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.