Tennis

06 décembre 2019 15:48; Act: 06.12.2019 16:04 Print

Wozniacki arrêtera après l'Open d'Australie

L'ex-n°1 mondiale de tennis a annoncé vendredi, qu'elle prendrait sa retraite à l'issue de la prochaine édition de l'Open d'Australie (du 20 janvier au 2 février).

Sur ce sujet
Une faute?

Voir cette publication sur Instagram

I’ve played professionally since I was 15 years old. In that time I’ve experienced an amazing first chapter of my life. With 30 WTA singles titles, a world #1 ranking for 71 weeks, a WTA Finals victory, 3 Olympics, including carrying the flag for my native Denmark, and winning the 2018 Australian Open Grand slam championship, I’ve accomplished everything I could ever dream of on the court. I’ve always told myself, when the time comes, that there are things away from tennis that I want to do more, then it’s time to be done. In recent months, I’ve realized that there is a lot more in life that I’d like to accomplish off the court. Getting married to David was one of those goals and starting a family with him while continuing to travel the world and helping raise awareness about rheumatoid arthritis (project upcoming) are all passions of mine moving forward. So with that, today I am announcing that I will be retiring from professional tennis after the Australian Open in January. This has nothing to do with my health and this isn’t a goodbye, I look forward to sharing my exciting journey ahead with all of you! Finally, I want to thank with all my heart, the fans, my friends, my sponsors, my team, especially my father as my coach, my husband, and my family for decades of support! Without all of you I could have never have done this!

Une publication partagée par Caroline Wozniacki (@carowozniacki) le

L'ex-n°1 mondiale, Caroline Wozniacki, a annoncé vendredi qu'elle prendrait sa retraite, à l'issue de l'Open d'Australie 2020 qui se jouera à Melbourne, du 20 janvier au 2 février, et où elle a remporté son seul tournoi du Grand Chelem, en 2018. «Je me retirerai du tennis professionnel à l'issue de l'Open d'Australie en janvier» 2020, a écrit la Danoise de 29 ans, sur son compte Instagram.

«Je suis professionnelle depuis l'âge de 15 ans et au cours de cette période j'ai vécu un extraordinaire premier chapitre de ma vie», explique la joueuse qui avait annoncé en octobre 2018 souffrir de polyarthrite rhumatoïde, une maladie inflammatoire qui s'attaque aux articulations. «Ces derniers mois j'ai réalisé qu'il y avait beaucoup plus de choses que je voudrais faire en dehors du tennis. Épouser David (NDLR: Lee, l'ancien joueur de basket en NBA) en était une et fonder une famille également, tout en continuant de voyager autour du monde pour sensibiliser les gens à la polyarthrite rhumatoïde», ajoute-t-elle.

Elle précise que sa décision d'arrêter le tennis professionnel «n'a rien à voir avec (sa) santé». Wozniacki, un temps fiancée au golfeur Rory McIlroy, a été n°1 mondiale durant 71 semaines entre octobre 2010 - elle avait 20 ans - et février 2018 après son titre à Melbourne, à l'âge de 28 ans. Au total, elle a remporté 30 titres dont un en Grand Chelem (Australie-2018) et les Masters de fin d'année à Singapour (2017) et a joué 25 finales dont deux à l'US Open (2009, 2014).

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.