Neymar Jr's five

21 juillet 2018 01:15; Act: 21.07.2018 21:11 Print

De bons souvenirs du Brésil malgré l'élimination

LUXEMBOURG/PRAIA GRANDE – L'équipe représentant le Luxembourg au Neymar Jr's Five a été sortie en phase de poule. Mais les joueurs retiennent leur expérience inoubliable.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Une chaleur accablante, des hauts-parleurs à fond et beaucoup de monde autour des trois terrains: les participants au tournoi Neymar Jr's Five ont tout de suite été plongés dans l'ambiance brésilienne vendredi pour le premier jour de la compétition. Les matches de 10 minutes se sont enchaînés, sous la ferveur du public à l'Instituto Projeto Neymar Jr, un espace ultrasécurisé au cœur d'un quartier déshérité de Praia Grande.

Les Crazy French, qui représentent le Luxembourg, ont été dépassés lors de leur entrée en matière contre la sélection chilienne. Au premier but encaissé, un joueur luxembourgeois est sorti du terrain comme le veut la règle, compliquant encore la tâche de ses coéquipiers. Ensuite, les buts et les sorties se sont enchaînés, jusqu'à 4-0. «On a été trop gentils sur les duels», pestait Mohamed après la rencontre.

«Pas à notre meilleur niveau»

Le deuxième match s'est mieux passé, avec un duel très accroché contre l'Atlantico Trnava de Slovaquie. Dans cette partie indécise, aucune équipe n'a pu faire la différence (0-0). Les Crazy French se disaient alors «contents de la prestation», à l'image de Merouane, qui a failli marquer avec plusieurs tirs de loin. Ensuite, l'équipe n'a pas été en réussite, malgré de très bonnes phases de jeu, dépassée notamment dans les duels physiques. Deux nouvelles défaites ont suivi contre l'Angleterre et enfin l'Inde, dans une dernière rencontre disputée à la nuit tombée, Praia Grande vivant actuellement la saison hivernale.

La délégation au drapeau luxembourgeois n'a cependant pas voulu retenir les mauvais résultats: «C'était une expérience absolument magnifique, comme un rêve. On a vécu quelque chose de génial», déclarait Samir. D'autres, comme Belale, regrettaient cependant de ne «pas avoir réussi à notre meilleur niveau». L'événement n'est pas terminé, puisque la venue de Neymar est prévue samedi, lors de la dernière phase du tournoi.

Les matches des Crazy French se déroulaient sur de petits terrains.

La réaction de l'un des joueurs, Mohamed, à l'issue des rencontres.

(De notre envoyé spécial à Praia Grande, Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.